Le groupe Saidal, leader du médicament générique en Algérie, s’attaque au marché camerounais

Le groupe pharmaceutique algérien Saidal vient de conclure avec un partenaire dont le nom n’a pas été révélé, un accord en vue de la distribution de ses produits dans 13 pays africains, dont le Cameroun, a-t-on appris de bonnes sources. Les préparatifs visant à rendre effectives les exportations des produits Saidal vers les pays concernés «ont commencé en février dernier», souligne Mohamed Hamouche, le DG de Saidal.

Au Cameroun, ce groupe pharmaceutique tentera de conquérir quelques parts d’un marché du médicament qui pèsent plus de 200 milliards de francs Cfa, selon des estimations fiables.

Depuis de nombreuses années, ce marché est largement dominé par les laboratoires européens et américains, malgré une percée des Asiatiques et notamment des Indiens, qui sont davantage présents sur le marché des génériques.

Saidal, entreprise contrôlée à 80% par l’Etat algérien, retrouvera également sur le marché camerounais des concurrents tunisiens. En effet, le groupe tunisien Kilani, à travers les laboratoires Teriak, a récemment racheté l’usine de production de produits pharmaceutiques de la société camerounaise Cinpharm.