Cameroun : Yaoundé le village androïde

Minette Libom Li Likeng la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) a affirmé que « tout pays qui tardera à s’arrimer à ce nouvel environnement court le risque de rester à la traîne de l’évolution du monde ».
Débuté hier 16 mai 2016 en marge de la conférence économique internationale « Investir au Cameroun, terre d’attractivités », la 1ère édition du village numérique, rentre en gare demain au musée national de Yaoundé. Point d’appui des startups, toutes les compagnies de téléphonie mobile de la place Cameroun, avec leurs stands, sont de la foire-exposition.
Bâti autour du thème « Economie numérique, pôle d’investissement dans le chantier de l’émergence du Cameroun », le village androïde de Yaoundé dit-on, vise entre autres, la vulgarisation des Technologies de l’information et de la communication (Tic) auprès des jeunes. La sensibilisation et l’éducation de ces derniers sur l’économie numérique, l’appel à la créativité et à l’inventivité dans le domaine, le partage d’expérience.
Organisateur de la grande farandole digitale, l’agence Inter’ Active consulting a dit espéré voir un public large et diversifié, se ruer massivement au musée national de Yaoundé où 50 startups qui se recrutent dans la médecine, les jeux, le transfert d’argent, la surveillance radar, le commerce et autres, présentent leurs applications au public. Une liste de startups dominée à la cérémonie d’ouverture par le Dronefrica de William Elong, laquelle invention, a illuminé le ciel du musée national pendant la cérémonie d’ouverture à laquelle ont pris part plusieurs membres du gouvernement, sous la houlette de Minette Libom Li Likeng la Minpostel.

« A 23 ans, le Camerounais Alain Nteff combat la mortalité infantile… grâce à ‘Gited Mom’, une hotline dont l’objectif est de permettre aux femmes vivant dans les zones rurales de bénéficier d’un suivi prénatal et postnatal par sms… », a illustré la Minpostel en guise de modèle de startup œuvrant à l’émergence du Cameroun.