France: concert bikutsi ekang fang beti du 10 juillet 2016 a l’olympia…l’afrique reecrit son histoire falsifiee par les pilleurs occidentaux a paris

Avec le partage du « « gâteau africain » que les puissances européennes, américaines ou ottomanes qui étaient au sommet du Monde en 1884 se sont octroyées au Congrès de Berlin, de grands groupes ethniques comme les Kurdes en Asie ou les Ekang en Afrique Centrale se sont retrouvés avec des familles éparpillées sur plusieurs pays avec des frontières arbitraires.
Le peuple Ekang-Fang-Béti est ainsi reparti entre cinq pays que sont : le Cameroun, le Gabon, le Congo Brazzaville, la Guinée équatoriale et l’île de Sao Tomé & Principe.
L’initiative du Concert Transnational Bikutsi-Ekang-Fang-Béti est un défi aux frontières arbitraires décidées en l’absence du moindre Africain au Congrès de Berlin, par des ambassadeurs qui n’avaient jamais mis les pieds sur le continent, afin de faciliter le pillage des richesses africaines, sans se faire la rivalité entre les prédateurs.
Ce concert est un premier pas vers l’appel à l’unité africaine, et c’est dans ce sens qu’il aura le soutien total de vos médias panafricains, ceux qui rêvent de l’unité effective de l’Afrique, au-delà des promesses pleines de bonnes intentions, des trahisons et de l’humiliation récurrente de l’Afrique

Retrouvez les images de cette conférence de presse au Restaurant Chez Melingui à Paris sur ce lien : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1083147328410827.1073741994.330982723627295&type=3