Cameroun – Énergie électrique: D’importantes coupures annoncées ce week-end dans les Régions du Centre et du Sud

Selon les responsables d’Eneo Cameroun, l’entreprise en charge du secteur, ce désagrément entre dans le cadre de son programme de maintenance.

Les Camerounais vivant dans les Régions du Centre et Sud connaîtront d’importance perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique ce week-end. En effet, selon un communiqué de presse rendu public vendredi, l’entreprise annonce qu’elle procède à d’importants travaux de maintenance sur la Ligne de transport Mangombe-Oyomabang et dans le poste de transformation du BRGM le dimanche 8 MAI 2016 de 07h à 11h.

«Les travaux combinés consistent: au nettoyage de la ligne et aux élagages. Ils vont permettre de renforcer la sécurité du réseau et d’améliorer par conséquent la qualité de service. Le long des travaux et pour des raisons de sécurité, la fourniture d’énergie sera interrompue dans certains quartiers de Yaoundé et des localités des Régions Centre et Sud», lit-on. Eneo Cameroon recommande à ses clients de ces zones de débrancher leurs appareils sensibles et de ne les rebrancher que 15 minutes après le retour effectif de l’énergie.

La raison de ce délestage programmé concerne l’entretien d’une ligne de transport de l’énergie électrique, celle qui dessert les Régions du Centre et du Sud. Une activité qui bientôt sera du ressort de la Société Nationale de Transport d’Électricité (SONATREL). Créée par décret présidentiel le 8 octobre 2015, elle pourra commencer ses activités dans les prochains mois.

Dans l’immédiat, cette entreprise publique devra relever le défi de la réhabilitation d’une bonne partie du réseau de transport de l’électricité au Cameroun, devenu vétuste. Cette tâche nécessite des investissements importants, auxquels est disposée à participer la Banque mondiale. À ce propos, le Gouvernement camerounais a déjà reçu un accord de principe de la Banque Mondiale, qui est disposée à appuyer la mise en place de la SONATREL, à hauteur d’un montant d’environ 660 milliards de francs CFA.