Déclaration de la dynamique « debout pour le cameroun »: une victoire a été remportée mais d’importants défis demeurent pour l’avenir !

Le Comité Directeur (CD) de l’Union des Populations du Cameroun (UPC) réuni en sa sa 7ème session ordinaire les 23 et 24 Avril 2016 à Douala a adopté la déclaration ci-dessous de la plate forme des partis politiques (CPP ; MRC ; L’UPC des fidèles ; L’UNIVERS) à l’initiative de la dynamique « Debout pour le Cameroun ».

Les initiateurs du mouvement « Debout pour le Cameroun » félicitent toutes les Camerounaises et tous les Camerounais, vivant au Cameroun et dans le monde entier, qui ont soutenu l’idée d’une telle initiative et qui ont adhéré activement à la campagne « Les Vendredis en Noir ». La forte adhésion et la mobilisation des camerounais a porté des fruits importants :

 

1. Pour la première fois depuis plusieurs décennies, nous avons modifié l’agenda du régime Biya. Malgré le projet annoncé et communiqué à coût de plusieurs centaines de millions de FCFA par le régime, le projet de modification de la constitution pour l’organisation des élections anticipées n’a pas pu être déposé.

2. Malgré le fait que les réponses à cette dénonciation soient jusqu’ici inadéquates et insuffisantes, il est indéniable que le Président de la République et le Premier Ministre se sont sentis obliger d’apporter des réponses aux revendications sociales sur l’eau et la santé, domaines au cœur des revendications des « Vendredis en Noir ».

3. La mobilisation extraordinaire des Camerounais/es au sein et en dehors du triangle national a obligé le Gouvernement camerounais à relâcher les membres de « Debout pour le Cameroun » qui ont été arrêtés pour « le port du noir un vendredi ». Le relais des médias nationaux et internationaux a permis aux yeux du monde de se braquer sur le régime Biya et de mettre la lumière sur ses abus en ce qui concerne les droits fondamentaux des citoyen/nes.

4. Au-delà des appartenances partisanes, les Camerounais/es de tous bords et de toutes tendances coalisent leurs énergies au sein de l’initiative « Debout pour le Cameroun » pour exprimer leur indignation sur l’état actuel de la gouvernance au Cameroun et agir afin d’obtenir une transition politique qui réponde aux attentes du Peuple Camerounais.

Le CPP, le MRC, l’UPC des Fidèles et l’UNIVERS ont lancé cette initiative à l’endroit de l’ensemble des Camerounais/es prêts à agir pour une transition politique sans violence pour notre pays. Vous avez répondu massivement. L’initiative n’appartient plus à ces quatre partis politiques, mais plutôt à l’ensemble des Camerounais/es qui veulent agir pour définir un avenir juste et démocratique pour notre cher pays.

La Phase I était une victoire. Ensemble nous avons atteint plusieurs objectifs. Toutefois, nous ne sommes que dans les premiers pas de ce combat. Le travail le plus important reste à faire. Pour la Phase II, qui a déjà commencé, nous allons ensemble :

* Mobiliser un nombre croissant de Camerounais/es pour le port du noir de vendredi en vendredi.

* Mener d’avantage d’actions de protestations non-violentes pour empêcher toute action qui va à l’encontre des intérêts du Peuple Camerounais.

Il est important de noter que de nouvelles informations circulent sur une session extraordinaire du parlement afin de modifier notre constitution clandestinement au mois de Mai 2016. Nous devons rester vigilants, mobilisés et prêts à agir !

* Mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières pour aboutir à une transition politique, sans violence et dans l’intérêt du Peuple camerounais.

Ô Cameroun, berceau de nos ancêtres. Tous tes enfants du nord au sud et de l’ouest à l’est rempliront leur devoir toujours pour notre terre chérie !Pour le Comité Directeur

– WASNYO Samuel,Président de session 
– Ngansop Sébastien,Rapporteur de session
– NDEMA SAME Alexis, Président de l’UPC
– TCHUANYO Martin, Vice président chargé des relations panafricaines et internationales
– MOUTOUDOU Albert, Secrétaire Général de l’UPC