TIC: fin de la mission de prospection marocaine au Cameroun

Organisée par Maroc Export, la mission de prospection dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) au Cameroun, s’est achevée samedi à Douala

 

La mission de prospection BtoB dans le secteur des technologies de l’information et de la communication à Douala au Cameroun a pris fin ce samedi 30 avril. Initiée par Maroc Export en collaboration avec l’Association des sociétés du Technopark (ASTEC) et la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI), la mission qui s’est déroulée du 26 au 30 avril a connu la participation de 125 entreprises et institutions camerounaises et les huit entreprises marocaines.

A la sortie de ces rencontres BtoB, les entreprises participantes ont identifié plusieurs pistes de collaboration entre les parties camerounaise et marocaine. Des collaborations qui permettront à certaines entreprises de disposer désormais de plus de visibilité sur le marché.

 

En pleine expansion, le secteur des TIC au Cameroun est porteur d’opportunités pour les entreprises marocaines. Riches d’une longue expérience dans ce domaine et d’un savoir-faire désormais reconnu en Afrique, les acteurs marocains ont déjà une vision globale du marché des technologies de l’information dans ce pays dont les échanges commerciaux avec le Royaume sont passés de 24,2 millions de dollars en 2007, à 51 millions en 2013.

Affichant un développement rapide depuis quelques années, le secteur a permis la création de plus de 6.000 emplois directs et quelque 500.000 emplois indirects au cours des cinq dernières années. Conscient du retard enregistré en matière d’infrastructure de communication et de télécommunication, le Président camerounais, Paul Biya, avait affiché à plusieurs reprises sa volonté de «rattraper au plus vite» ce retard.«L’économie numérique est un véritable accélérateur de croissance, en plus d’être une véritable niche d’emplois nouveaux pour notre jeunesse. Nous devons pouvoir en tirer avantage pleinement. Le gouvernement, dans son organisation, accordera à ce secteur toute l’attention méritée», avait-il annoncé lors d’un récent discours.