Le Cameroun 21ème en Afrique, sur la capacité de résilience de son économie aux chocs extérieurs

Le cabinet américain Frontier Strategy Group vient de publier son classement 2016 des pays, par rapport à leur résilience aux chocs extérieurs. Selon le cabinet américain, le Cameroun arrive au 21ème rang en Afrique subsaharienne. Le pays est surtout le premier de la zone CEMAC dans ce classement, devant le Gabon (24ème).

Une fois de plus dominé par Maurice et le Cap vert, qui sont décidément les superstars africaines des différents classements internationaux depuis l’année dernière, ce hit-parade vient confirmer les propos récemment tenus par la DG du FMI, Christine Lagarde, au cours de sa première visite au Cameroun du 7 au 9 janvier 2016.

En effet, l’on se souvient que Mme Lagarde s’était félicitée des «très bons résultats» affichés par l’économie camerounaise, grâce notamment à une «bonne résilience face au double choc» qu’est la lutte contre la secte islamiste nigériane Boko Haram, qui sévit dans l’Extrême-Nord du pays ; et la baisse des cours mondiaux du pétrole, dont les recettes constituent 25% de l’enveloppe budgétaire nationale.

Pour preuve, selon le FMI, alors que la zone CEMAC a affiché un taux de croissance global de 2% en 2015 (en 2016, l’on devrait atteindre 3,5% selon les prévisions actuelles, Ndlr), cet indicateur au Cameroun a cumulé«à presque 6 % au cours de ces deux dernières années», a souligné la DG du FMI lors de son passage au Cameroun.