Cameroun – la Banque mondiale octroie 64 millions d’euros au Cameroun

L’enveloppe servira entre autres au co-financement de plus de 2 500 micro-projets dans les 360 communes du pays. L’accord de crédit a été signé le 03 février.

La Banque mondiale appuie la troisième phase du Programme national de développement participatif (PNDP), en octroyant 42 milliards de F CFA (64 millions d’euros) au Cameroun. À travers un accord de crédit signé le 03 février entre l’institution de Bretton Wood et le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire.

Le PNDP soutient des micro-projets de développement dans les domaines de la santé, l’éducation, l’hydraulique, l’éclairage public et le désenclavement des zones rurales.

Cette nouvelle phase a la particularité de couvrir les 360 communes du pays, en les accompagnant dans l’élaboration de leur plan communal de développement. Ce montant permettra aussi de cofinancer plus de 2 500 micro-projets jusqu’en 2019.

Régions

Considérée comme la partie du pays la plus pauvre, les trois régions septentrionales (Adamaoua, Nord et Extrême-Nord) recevront les enveloppes les plus conséquentes. Affecté par l’insécurité que fait régner la secte Boko Haram, l’Extrême-Nord bénéficiera de 42 % du montant.

Lancé en 2004 par le gouvernement et des bailleurs de fonds, le PNDP a déjà permis de réaliser 3 240 micro-projets.