Cameroun: trois ans pour éradiquer les emballages non-biodégradables

L’annonce a été faite par le ministre de l’Environnement, de la protection de la Nature et du Développement durable, Pierre Hélé, mardi 12 janvier 2016 à Yaoundé

 

Le Cameroun se donne trois ans pour en finir avec les tous emballages non-biodégradables. L’annonce a été faite par le ministre de l’Environnement, de la protection de la Nature et du Développement durable (Minepded), Pierre Hélé. C’était mardi 12 janvier 2016 au cours d’une rencontre à Yaoundé.

Le Minepded s’est exprimé sur la récente saisie des plus de 10 tonnes de plastiques non conformes à la réglementation et interdits d’utilisation à Douala lors de la période des fêtes de fin d’année suite, aux efforts conjugués des forces de sécurité et la douane.

 

Pierre Hélé a également insisté sur le fait que le problème des emballages non biodégradables est toujours présent au Cameroun. Malgré les mesures qui ont été mises sur pied par le Gouvernement pour lutter contre ce fléau qui nuit gravement à l’environnement.

C’est depuis le 24 avril 2014 qu’est entrée en vigueur au Cameroun, l’arrêté du 24 octobre 2014 du ministère de l’Environnement, interdisant l’utilisation des emballages plastiques non-biodégradables de mois de 60 microns.