Cameroun – Infrastructures Sportives: Le stade de Douala sera réalisé à 166 milliards par un consortium américano-turc

Les travaux du stade de 50 000 places doivent durer 30 mois.

C’est un consortium d’entreprises turque et américaine qui va se charger de construire le stade omnisports de Douala-Japoma dans la cité économique. La société turque Yenigun et le groupe américain AFLLC/AECOM ont été désignés par le Ministère des Marchés Publics (MINMAP) le 30 décembre 2015. L’information figure en grande Une dans Le Quotidien de l’Economie (LQE) du 6 janvier 2016.

Le journal renseigne que AFLLC/AECOM va s’occuper de la conception et Yenigun de la réalisation, le tout dans un délai de 30 mois. «Le stade devrait donc être livré en juin 2018. Pour un montant précis de 165,9 milliards de Fcfa financé, d’après le MINMAP, sur le budget spécial des CAN. Les fonds seront pourvus pour 15% par la BGFI Bank et pour 85% par Eximbank Turquie. Le remboursement s’effectuera sur 12 ans, selon les confidences des parties au contrat», peut-on lire dans l’article écrit par Nicolas Parfait Siki.

C’est une infrastructure de pointe que le Cameroun veut sortir de terre dans la perspective de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Les caractéristiques sont en effet impressionnantes: «un stade de compétition avec tribunes et gradins couverts d’une capacité de 50 000 places. Deux terrains d’entraînement de 1000 places chacun avec gradins non couverts. Un gymnase couvert d’une capacité de 2 000 places assises offrant une possibilité d’accueillir simultanément deux compétitions. Une piscine olympique de huit couloirs couverte avec différents bassins disposant de 1 000 places. Deux terrains de basketball et entre autres de volleyball. Quatre courts de tennis et 37 000 m² de parking», détaille le journal de la valeur ajouté.

Le consortium américano-turc arrive au Cameroun et pour la première fois en Afrique centrale, avec des états de services élogieux. LQE mentionne que Yenigun et AFLLC/AECOM forment «un tandem qui affiche au compteur la construction de plusieurs stades dans le monde, dont les plus connus sont le Moses Mabhida stadium, le Nelson Mandela Bay stadium et le Cape Town stadium en Afrique du Sud, l’Allianz Arena en Allemagne ou encore le ‘‘ Birds nest’’ Olympic stadium en Chine».