Cameroun: Accusés de propagation de fausses nouvelles pouvant altérer ses relations avec Chantal Biya, la Fécacyclisme suspend trois de ses membres

La saison sportive 2016 commence très mal pour Sichui John Kameni, Bidja Sih Pierre Didier et Abena Foé Jean Louis, tous des responsables dans des Ligues régionales de cyclisme.

La dénonciation du manque de visibilité sur la gestion des fonds reçus pour l’organisation du Grand Prix Chantal Biya, a conduit à leur suspension.

Le secrétaire général de la Fédération camerounaise de cyclisme (Fécacyclisme), Louis Bruno Eloumou, a publié il y a cinq jours, précisément le jeudi 30 décembre dernier, trois décisions prises depuis le 11 septembre 2015 au cours d’un Conseil de discipline de la Fécacyclisme. Selon le procès verbal de ce Conseil de discipline, le Président de la Ligue régionale de cyclisme du Sud-Ouest, Sichui John Kameni, écope d’une suspension de toutes les activités officielles relatives au cyclisme pour une période de 30 jours à compter de la date de publication de la décision. Le Secrétaire général de la Ligue régionale du Sud, Bidja Sih Pierre Didier, se voit infliger la sanction la plus lourde, à savoir 24 mois soit deux ans de suspension et le Promoteur du défunt club cyclo sport 53 – 11, Abena Foé Jean Louis s’en tire avec 15 mois de suspension.

Pourquoi ces responsables ont-ils été sanctionnés ?

«Il est reproché à Monsieur SICHUI John KAMENI l’atteinte à l’éthique sportive, la diffamation, l’atteinte à l’honneur et à la considération des dirigeants de la Fédération et du Directeur des Normes et du Suivi des Organisations Sportives au Ministère des Sports et de l’Education Physique, la dénonciation calomnieuse, la propagation de fausses nouvelles pouvant altérer les relations qu’entretiennent la Fécacyclisme et la CAMTEL, sponsor officiel du Grand Prix Chantal BIYA. A Monsieur BIDJA SIH Pierre Didier, la dénonciation calomnieuse, la diffamation à l’égard de Messieurs NJELE François (Chef de projet auprès de la Fécacyclisme), MODI François Yves (Chef de Département des Finances à la Fécacyclisme) et du Directeur des Normes et du Suivi des Organisations Sportives du Ministère des Sports et de l’Education Physique, la propagation de fausses nouvelles pouvant altérer les relations qu’entretiennent la Fécacyclisme et la Première Dame, Marraine du Grand Prix International Chantal BIYA, la démobilisation des coureurs cyclistes et l’absence de « fair-play ». Enfin à Monsieur ABENA FOE Jean Louis, il est reproché l’atteinte à l’éthique sportive, les injures, la perturbation violente d’une Assemblée Générale, les agissements séditieux et anti-sportifs. Le Secrétaire Général de la Fécacyclisme rappelle que toutes ces sanctions infligées pour cause d’indiscipline caractérisée ont été prises après débats contradictoires et conformément aux dispositions de l’article 81 des Statuts et Règlement Intérieur de la Fédération Camerounaise de Cyclisme» explique le communiqué signé du Secrétaire général de la Fécacyclsime.

Cette histoire porte sur la place publique, les soupçons de détournement de fonds contre François Njele, l’ex président de la Fécacyclisme qui fait du contrôle des fonds débloqués par les mécènes et le gouvernement pour l’organisation des compétitions de souveraineté à l’instar du Grand Prix Chantal Biya, une question de vie ou de mort.