Cameroun – Discours du Chef de l’Etat Paul Biya: Délestage Géant à Yaoundé en pleine diffusion

L’énergie électrique a été interrompue dans une bonne partie de la capitale alors que les Camerounais écoutaient l’adresse du chef de l’Etat à la Nation.

Le discours de Paul Biya du 31 décembre 2015 va sans doute reste gravé dans les esprits. Pas uniquement du fait des annonces fortes (baisse des prix du carburant, augmentation des allocations familiales pour les fonctionnaires); mais surtout à cause d’un ensemble de curiosités qui ont accompagné ce moment très attendu des activités du Président de la République.

Croassements de corbeau 

Les auditeurs et téléspectateurs ayant une oreille fine ont pu se rendre compte que la prise de parole de Paul Biya était accompagnée par moments de cris d’oiseaux en fond sonore. «C’était des croassements du corbeau», soutient un habitant de Yaoundé qui a écouté le discours avec d’autres compatriotes.

«Les bruits qu’on écoutait en fond sonore trahissent l’endroit où l’enregistrement a été fait. C’était à coup sûr en campagne», explique un technicien en service dans une radio urbaine émettant à Yaoundé et ayant relayé à partir du poste national de la CRTV, l’adresse du Chef de l’Etat.

Les Camerounais qui écoutaient le discours du président à la radio n’ont pas eu la chance d’écouter entièrement les 18 minutes d’allocution de Paul Biya. Et pour cause, la retransmission a été interrompue à deux reprises. Tout cela est meme très léger par rapport au fait fort de la soirée.

Yaoundé dans le noir 

Aux croassements de corbeau et les interruptions de retransmission, est venue s’ajouter une coupure de courant. L’énergie électrique a en effet été arrêtée momentanément dans plusieurs quartiers de Yaoundé. Paradoxalement, l’incident est intervenu au moment même de son discours où Paul Biya ventait «la disponibilité d’une énergie suffisante et permanente» dans son pays.  L’électricité est revenue une quinzaine de minutes plus tard, alors que la phase anglaise du discours était en cours.