4600 sacs de farines de blé à l’effigie de nelson mandela saisis par les douanes camerounaises au port de douala

Un responsable des douanes camerounaises du Port Autonome de Douala (PAD) a reconnu que le blocage par les douanes camerounaises d’une importante cargaison constituée de 4 600 sacs représentant 230 tonne de farine de blé importé sous la marque « Papa Africa » et portant l’effigie du défunt président Sud-Africain Nelson Mandela, fait suite à la dénonciation faite par les producteurs locaux.

Approché, le groupement des meuniers du Cameroun affirme avoir jugé nécessaire, au regard d’un certain nombre d’irrégularités manifestes, d’alerter les douanes camerounaises afin
que cette administration puisse « veiller à ce que cette farine fabriquée sous d’autres cieux respecte la norme camerounaise et que tous les documents administratifs et douaniers soient réguliers avant son débarquement ». Cette organisation de producteur reconnaît avoir indiqué aux douanes camerounaises qu’ « une farine fabriquée en Union européenne ne peut en aucun cas avoir les mêmes caractéristiques que les farines produites au Cameroun.

De plus les farines locales sont enrichies en fer, acide folique, zinc et vitamine b qui corrigent des carences alimentaires et apportent au corps humain un complément nutritionnel qui épargne aux consommateurs la survenance de certaines maladies graves telles que le Spina bifida et l’Hydrocephalus qui sont des malformations, tandis que les farines importées à l’instar de Papa Africa exposent les populations à la survenance de ces maladies et carences alimentaires ».

Sur ce fait, la douane portuaire a donc exigé de Emmanuel Kongnyuy, le représentant au Cameroun de La-grain S.A Cameroon ; entreprise distributrice de la farine querellée, de produire tous les documents classiques exigés à savoir ; un certificat d’origine, un bulletin d’analyse, une autorisation préalable de l’autorité Camerounaise compétente, un certificat de qualité délivré par un organisme agrée du pays d’origine attestant la conformité de cette farine importée à la norme camerounaise, un certificat de conformité et de qualité délivrée par le Ministère de l’industrie, des mines et du développement technologique (Minmidt) et enfin une autorisation de mise en vente délivrée par le Ministère du commerce (Mincommerce). Après quoi l’importateur devra également justifier la présence sur les sacs de farine de blé de marque Papa Africa, de l’effigie de nelson Rholilala Mandela, le défunt prix nobel de la paix et héros de l’apartheid en Afrique du Sud.

Ainsi, au-delà de tous ces documents administratifs à produire par l’importateur qui a déclaré « notre farine n’a pas été bloquée, nous sortons même de l’Anor pour obtenir les autorisations », le seul usage commercial abusif de l’effigie de nelson Mandela peut justifier l’interdiction de débarquer la cargaison de 230 tonnes de farine de blé sur le territoire Camerounais.Les faits sont rapportés par le quotidien le Jour dans son édition du mercredi 06 mai 2015.

A titre de rappel, notons qu’au lendemain de la mort de nelson Mandela, de nombreux artistes graphistes, infographes et sérigraphes camerounais avaient inondées les rues de gadgets aux couleurs de nelson Mandela, ce que l’ambassade d’Afrique du Sud au Cameroun avait formellement proscrit au cours d’une conférence de presse où un rappel à l’ordre sur l’illégalité d’une telle démarche « sans autorisation préalable expresse de la part du gouvernement Sud-Africain » avait été portée à l’attention de l’opinion publique camerounaise. Il avait été demandé aux uns et aux autres de stopper toutes formes d’exploitation commerciale de l’image de nelson Mandela sans autorisation, sauf à vouloir tomber sous le coup de la loi et en subir toutes les conséquences.