camernews-paul-biya-memveele

AN 32 DU RENOUVEAU: Le Rdpc entonne les louanges de Paul Biya

AN 32 DU RENOUVEAU: Le Rdpc entonne les louanges de Paul Biya

Ambiance commémorative à Santa, l’une des bases arrières du Sdf dans le Nord-Ouest

« Les membres de la délégation du Comité central reléguaient les responsables locaux du parti au dernier plan comme si ceux-ci n’existaient pas, à l’occasion des cérémonies dans les localités. Nous nous réjouissons que le secrétaire général du Comité central, son Excellence le ministre Jean Nkueté l’ait compris et que cette fois-ci il ait remis les choses dans l’ordre en restaurant aux présidents de sections, le pouvoir de l’organisation du 32e anniversaire de l’accession de notre président de la République, son Excellence Paul Biya, à la magistrature suprême». Ces propos sont de John Begheni Ndeh, président de la section Rdpc de la Mezam II.

C’était jeudi, 6 novembre 2014  à Santa. A l’occasion de la célébration du 32e anniversaire de l’accession de Paul Biya à la magistrature suprême. Les militants de la section Rdpc de la Mezam II s’étaient retrouvés à la place des fêtes de Santa pour célébrer les 32 ans passés par leur champion à la tête de la nation camerounaise. John Begheni Ndeh et ses militants ont ressassé ce qu’ils appellent les prouesses réalisées par Paul Biya depuis 32 ans et qui méritent une célébration. Pour eux, l’homme du Renouveau a apporté la liberté, la justice, la paix et la démocratie au Cameroun.

Stabilité

A en croire John B Ndeh, « il ne fait point de doute que pendant 32 ans, le fondateur du Renouveau a démontré qu’il avait une nouvelle vision pour le Cameroun lorsqu’il a pris les rênes de ce pays. Il a démontré sa consistance et son courage de même que sa détermination à conduire avec assurance le bateau Cameroun à la rive de la paix de la stabilité du progrès, principes auxquels il y tient beaucoup d’importance.». Et de se demander « qui du Rdpc, de l’opposition ne jouit pas de la paix apportée par le président Paul Biya dans ce pays ?» Toujours est-il que John B. Ndeh reconnaît que des difficultés ont jonché les 32 années du président au pouvoir «certaines étaient aussi formidables au point où toute personne en manque de courage et de cœur d’un lion aurait jeté l’éponge». Il cite entre autres la revendication de la création du multipartisme par certains compatriotes, la tentative « d’installation du chaos et de l’instabilité après la présidentielle de 1992 », la crise économique, le conflit de Bakassi.

Selon J.B. Ndeh, Paul Biya a maintenu son calme et a fait usage d’une approche méthodique qui le caractérise pour solutionner toutes ces difficultés. Et aujourd’hui,  il ne lésine sur aucun moyen pour mettre sous l’éteignoir les attaques répétées de la secte islamiste fondamentaliste Boko Haram.  Autant de performances qui méritent une célébration « cet anniversaire nous donne l’opportunité de nous joindre à notre président national SE Paul Biya dans ce combat contre ce mouvement islamiste fondamentaliste ». Entre autres réalisations du Renouveau dans l’arrondissement de Santa, John B. Ndeh, à la suite du maire Rdpc Kan Elroy Moses, ainsi que le sénateur et ancien Premier ministre, Simon Achidi Achu citent la création des écoles primaires des  lycées d’enseignement général et technique, la création et l’équipement des formations sanitaires, la réhabilitation des routes dans le cadre des projets Mideno, nomination des fils Santa dans les sphères de prise de décision.


Démonstration

Pour lui rendre l’ascenseur, John B Ndeh évoque la victoire du Rdpc sur le Sdf lors du scrutin municipal du 30 septembre 2013. Une victoire qui était quasiment impossible par le passé. Santa étant considéré à l’époque comme le fief incontesté de l’opposition notamment le Sdf. Son leader John Fru Ndi étant natif de cet arrondissement. Un groupe de jeune baptisé «Special Branch» (des inconditionnels du Sdf et qui auraient œuvré pour la victoire du Rdpc le 30 septembre 2013), prenant la parole à la place des fêtes de Santa, a laissé entendre aux officiels du Rdpc, qu’ils vont accorder un second mandat au parti au flambeau à la tête de la municipalité en 2018. Mais qu’en 2023, ils remettront la commune à l’opposition. Une déclaration qui a soulevé des éclats de rires à la tribune.

La présence du préfet Félix Nguele Nguele du département de la Mezam a rehaussé la cérémonie. Saisissant cette opportunité, les responsables du Rdpc ont réitéré leur souhait pour la transformation de l’arrondissement de Santa en un département. « Qui sait si le préfet en nous honorant de sa présence est venu investiguer si Santa peut mériter un département et transmettre les résultats de ses recherches à la hiérarchie avec recommandation de la création du département ? » se sont interrogés respectivement John B Ndeh et Fru Jonathan. Et Simon Achidi Achu de faire preuve d’optimisme « J’ai travaillé pendant 10 ans avec le président Paul Biya. C’est un Monsieur patient, tolérant. Il surprend quand on l’attend le moins. Nous devons le soutenir ». La présidentielle 2018 sera l’occasion de la démonstration une fois de plus de ce soutien indéfectible, ont-il promis.

 

camernews-paul-biya-memveele

camernews-paul-biya-memveele