camernews-Jeronimo-Osa-Osa-Ecoro

Des cambrioleurs du domicile d’un ex-ministre équato-guinéen rattrapés au Cameroun

Des cambrioleurs du domicile d’un ex-ministre équato-guinéen rattrapés au Cameroun

Ces cambrioleurs avaient emporté plus de 39 milliards de FCFA chez ce haut commis de l’État équato-guinéen.

Jerónimo Osa Osa Ecoro, l’ancien Ministre de l’information et Secrétaire Général du parti au pouvoir équato-guinéen, a reçu la visite d’un gang de voleurs qui lui a dérobé plusieurs millions d’euros à domicile, selon la télévision d’État (RTVGE).

La somme emportée par les cambrioleurs serait 60 millions d’euros, soit plus de 39 milliards de FCFA, d’après l’AFP. Selon la même source, «20 millions auraient été récupérés et quatre voleurs arrêtés, dont certains au Cameroun». Mais, le cerveau du gang est toujours en fuite. Le vol de cette importante somme d’argent aurait eu lieu mi-juillet à Anisok, dans la partie continentale du pays, «alors que le dignitaire se trouvait dans sa propre boîte de nuit», rapporte la télévision équato-guinéenne.

En général, des membres des gouvernements en Afrique gardent chez eux des fonds d’origine inconnue et sont souvent victimes de vol par leurs employés ou des voisins. Le Ministre camerounais de la Santé publique, André Mama Fouda, a été visité à plusieurs reprises à sa résidence par des cambrioleurs qui auraient emporté des dizaines des millions.

Jerónimo Osa Osa Ecoro, qui vient d’être victime de ce vol, a participé à de nombreuses équipes gouvernementales comme Ministre Délégué, Chargé de la Jeunesse et des Sports, Vice-ministre des Travaux publics et des Infrastructures, Vice-ministre du Travail et de la Sécurité sociale, avant de devenir Ministre de l’Information, du Tourisme et de la Culture et Porte-parole du Gouvernement, de 2008 à 2012.

L’ancien Ministre est aussi le PDG de l’entreprise de construction Preguiss S.L. et l’heureux propriétaire d’un complexe hôtelier ainsi qu’une maison familiale dans la banlieue de Madrid (Espagne), d’une valeur de 400.000 euros. Ses nombreuses affaires florissantes pourraient justifier sa fortune, mais la détention de plusieurs milliards hors d’une banque, reste à être justifiée.

camernews-Jeronimo-Osa-Osa-Ecoro

camernews-Jeronimo-Osa-Osa-Ecoro