YAOUNDÉ VIE: LE GOUVERNEUR DU CENTRE CONTRE LES ÉGLISES DE RÉVEIL

YAOUNDÉ VIE: LE GOUVERNEUR DU CENTRE CONTRE LES ÉGLISES DE RÉVEIL

Otto Joseph Wilson a appelé les autorités administratives de cet arrondissement à combattre ces chapelles, qu’il qualifie de sources génératrices de nuisances sonores.Les nuisances sonores et autres atteintes à la tranquillité des populations, sont le genre de préoccupations auxquelles Otto Joseph Wilson attache une certaine importance. Lors de sa tournée de prise de contact ce jeudi 11 décembre 2014 dans la Commune d’arrondissement de Yaoundé VIe, le gouverneur de la région du Centre a haussé le ton contre ces comportements «intolérables». En ce sens «qu’ils pèsent fortement et négativement», a-t-il dit, sur le mieux-être des populations. A cet effet donc, le patron de la région a tenu à citer «de manière non exhaustive, les nuisances sonores générées d’une part par les décibels distillées par les débits de boisson, et d’autre part, par les églises dites de réveil que nous n’avons pas encore autorisé». Ce dernier a interpellé à cet égard les autorités administratives et municipales de cette circonscription territoriale, «afin qu’elles accordent une attention particulière à la qualité de vie en milieu urbain, en combattant avec la dernière énergie ces comportements déviants qui portent atteinte à la tranquillité des populations».

Gare aux personnels fainéants

Malgré les salves d’applaudissements et autres youyous à lui dédiés, le numéro un de la région a gardé son ton éloquent, mais ferme. Surtout quand il a stigmatisé la «mauvaise façon de servir du personnel de l’Etat en service dans nos administrations», et les «fléaux tels que le laxisme, l’affairisme et la corruption» qui semblent avoir fait leurs nids dans les services publics. «Je voudrai inviter les responsables des services de l’Etat à reprendre en main leurs personnels et à veillez à ce que des responsabilités soient confiées à leurs collaborateurs en fonction des profils de leurs formations (…) que l’on ne retrouve plus dans nos services, les personnels qui se tournent les pouces, alors qu’il y a du travail à faire», met-il en garde.

Sur le volet économique, «les populations de Yaoundé VI, font face à de nombreux problèmes d’approvisionnement en denrées alimentaires», constate encore le gouverneur du Centre pour qui, ces difficultés ont pour conséquence directe «le renchérissement du coût de la vie, de même que les fréquentes interruptions de l’énergie électrique qui ont une influence négative aussi bien sur la production que sur la sécurité des personnes et leurs biens». Non sans oublier la question des problèmes fonciers qui pourrait «engendrer des conflits sociaux qui pourraient porter gravement atteinte à la cohésion sociale». Mais en dépit de toutes ces préoccupations, de l’incendie qui a consumé les locaux de la Mairie de Yaoundé VIe en avril et du cambriolage de son bâtiment annexe en septembre, «la Commune d’arrondissement de Yaoundé se porte plutôt bien», a rassuré Paul Martin Lolo, le maire.

 

camernews-Prieres

camernews-Prieres