camernews-abdouraman

Yaoundé: Abdouraman Hamadou porte plainte contre la FIFA

Yaoundé: Abdouraman Hamadou porte plainte contre la FIFA

L’ancien directeur du cabinet d’Iya Mohammed est complètement contre la prorogation du mandat du Comité de normalisation par le comité exécutif de la Fifa.

Une plainte sera déposée ce lundi 31 Mars au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne, contre le comité exécutif de la Fédération internationale de football association (Fifa) qui était en mission au Cameroun dernièrement. Abdouraman Hamadou avait annoncé au cours d’un échange avec la presse le 13 mars dernier, jour-même de l’arrivée de la mission de la Fifa au Cameroun, qu’il attaquerait la Fifa au Tas si elle prorogeait le mandat de l’équipe à Joseph Owona. Abdouraman attend matérialiser son discours dans les prochaines heures. «Nos avocats ont déjà tout préparé et je crois que lundi, notre plainte sera devant le Tas», dit-il.

Pour Abdouraman, il n’est pas question de prolonger le mandat du comité de normalisation. «Huit mois étaient largement suffisants pour toiletter les textes. Rien n’a été fait et on leur accorde encore huit mois pour quoi faire ? Le Maroc était dans la même situation que la Fécafoot, mais il a révisé ses textes en trois semaines seulement. Je ne sais pas si les marocains sont plus intelligents que nous les camerounais» argue Abdouraman.

Le Pr Nkou Mvondo partage cette idée d’Abdouraman. «J’ai toujours pensé, et je pense encore que des Professeurs agrégés de droit n’ont pas besoin de huit mois pour réécrire les textes et organiser des élections à la Fécafoot. Plus encore, les Professeurs Joseph Owona et Adolphe Minkoa She s’étaient déjà penchés sur ces mêmes textes lors du Forum national sur le football, organisé en mai 2010. Au moment où ils sont appelés au Comité de normalisation, ils ont donc déjà une connaissance approfondie des problèmes du football camerounais et des solutions. A mon avis, quatre mois étaient largement suffisants pour les missions assignés au Comité de normalisation: deux mois pour les textes et deux mois pour les élections».

Cette prolongation selon Abdouraman serait un complot du comité exécutif de la Fifa contre le football camerounais. «C’est un complot contre notre football. Primo avait déjà commencé à préparer les Camerounais. La prorogation était programmée depuis longtemps», croit-il avoir perçu. «La situation du football camerounais va de mal en pire depuis la création du comité de normalisation», termine Abdouraman.

 

camernews-abdouraman

camernews-abdouraman