Ya-fé, le 10ème anniversaire au palais des Congrès

Le site de la foire sera délocalisé cette année en raison des chantiers et contraintes de la circulation au boulevard du 20 mai. L’organisateur Pierre Zumbach évoque aussi les questions de sécurité

La 10ème édition de la foire Ya-fé (Yaoundé en fête) se prépare au Cameroun. L’évènement est prévu du 18 décembre au 03 janvier 2015. Mais plus au boulevard du 20 mai. Cette année, le site de la célébration change. Direction, la partie basse du palais des Congrès de Yaoundé.

«On cherche à avoir des espaces suffisants et celui du boulevard du 20 mai dans sa configuration actuelle, avec des chantiers qui s’ouvrent et se ferment, avec les contraintes de la circulation, devenait très petit, voire dangereux», explique l’organisateur de la foire de promotion et d’animation, Pierre Zumbach, dans le quotidien national, édition du mercredi, 30 septembre 2015.

Pour lui, il est aussi question de prendre en compte le facteur sécurité. «On a été à l’écoute des autorités, notamment les forces de l’ordre qui connaissent bien les problèmes de sécurité des places urbaines», justifie Pierre Zumbach, par ailleurs président de la fondation Inter-Progress.

 

© Droits réservés
Ya-fé s’appêtre à accueillir du beau monde dans la capitale camerounaise.

Une délocalisation qui ne change rien à ce 10ème anniversaire de Ya-fé. Des activités diverses sont annoncés. Notamment des animations culturelles, spectacles, expositions, gastronomie, etc.

Cette année, parmi les entreprises invitées à faire valoir leurs produits à la foire, les Petites et moyennes entreprises (Pme) du grand Nord. Elles particulièrement, vu la situation sécuritaire qui prévaut dans cette partie du pays, les empêchant d’avoir une «clientèle adaptée». «On les a invité, avec leur production (cuir, maroquinerie, souliers, ceintures, sacs, …), pour vendre sur le site à Yaoundé, dans des conditions plus favorables.», indique Pierre Zumbach.

Sécurité renforcée à Ya-fé 2015
Dès l’ouverture de la foire au palais des Congrès, jusqu’à la clôture, les forces de sécurité seront, cette fois-ci, présentes. Selon les explications de l’organisateur, trois types de déploiement sécuritaire seront mis en place à l’intérieur de Ya-fé. D’abord le gardiennage, ensuite la police interne constitués d’étudiants, et enfin les renseignements généraux. Sans oublier «la détection des métaux sur les individus à l’entrée du site et le reniflage par des chiens spécialement dressés pour détecter des produits dangereux», précise Pierre Zumbach, qui promet une fête «grande et belle» à Yaoundé.