camernews-MRC-Liege

Visite du MRC Belux auprès de l’association Ngô Ndé de Liège

Visite du MRC Belux auprès de l’association Ngô Ndé de Liège

Une délégation du MRC Belux (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun en Belgique et au Luxembourg) a été reçu le Dimanche 25 Mai dernier par l’Association Ngô Ndé de Liège. Cette rencontre s’inscrivait dans le schéma de mise en œuvre du VI ème pilier du projet de société du MRC portant sur le rôle de la diaspora dans la renaissance du Cameroun.

A l’occasion de cette rencontre, le MRC Belux a présenté sa vision du Cameroun aux membres de cette association. S’en est suivi une batterie de questions portant principalement sur les actions des élus du MRC, la stratégie de couverture territoriale au Cameroun et l’épineuse question de la double nationalité.

Cependant, la particularité de ce meeting réside dans le fait que l’association Ngô Ndé de Liège est une association apolitique n’ayant aucun rapport privilégié avec le MRC ou toute autre formation politique camerounaise ou belge. La démarche de cette association à première vue contradictoire suscite néanmoins quelques questionnements :

* En quoi est-ce qu’une réflexion politique collective sur des enjeux communs qui engagent l’avenir de notre pays peut-elle nuire au fonctionnement d’une association, sachant que le choix politique en dernière instance reste personnel ?

* L’argument de « l’association apolitique » que brandissent de nombreuses associations ne serait-t-il pas alors une autre forme de démission politique collective qui suit le désengagement politique individuel déjà perceptible parmi les camerounais?

* Comment peut-on prétendre à un changement ou espérer une évolution au Cameroun quand on limite le champ de réflexion, d’animation et d’émulation politique aux seuls partis politiques au sein desquels le débat est très souvent prisonnier de l’idéologie et des cadres?

Le débat politique qui n’est pas initié et conduit par les citoyens se retrouve accaparé par autrui (intellectuels, groupes d’intérêts et élites politiques), qui n’agit pas toujours dans le sens de l’intérêt général.

Aujourd’hui, la diaspora camerounaise visible individuellement ou à travers ses nombreuses associations ne peut plus se complaire dans l’argument simpliste de son caractère « apolitique » et par ailleurs, à chaque fois que l’occasion se présente, prendre d’assaut les claviers pour se plaindre de sa condition.

Dans le contexte politique récent au Cameroun marqué par un déficit d’alternance et une grande déception des acteurs politiques ayant conduit à un désintérêt des camerounais pour la politique, l’association Ngô Ndé de Liège a choisi de jouer pleinement son rôle de catalyseur d’échanges entre ses membres et les différentes offres politiques et économiques disponibles dans la société.

C’est aussi un engagement du MRC, élargir le débat sur l’avenir du Cameroun et y faire participer tout le monde : « Faire la politique autrement ».

 

camernews-MRC-Liege

camernews-MRC-Liege