camernews-deby

Visite d’Idriss Deby – Sécurité: Les chiens renifleurs de la garde présidentielle assiègent le Hilton Hôtel de Yaoundé

Visite d’Idriss Deby – Sécurité: Les chiens renifleurs de la garde présidentielle assiègent le Hilton Hôtel de Yaoundé

Ces molosses resteront au sein du célèbre établissement hôtelier tout au long des 48 heures que durera le séjour de l’hôte de marque sur notre territoire.

Contrairement à son prédécesseur immédiat, l’ancien commandant du bataillon blindé de reconnaissance (BBR) de Douala, le colonel Thomas Etoundi Nsoe, le nouveau patron de la garde présidentielle (GP) est un homme de terrain, qui coordonne personnellement toutes les opérations attachées au corps d’élite, hyper stratégique dont il a la charge.

A la veille de la visite d’Idriss Deby Itno au Cameroun, c’est-dire le mercredi 21 mai 2014, en fin de journée, les éléments de la garde présidentielle (GP) reconnaissables par leurs tenues et bérets violet ont pris d’assaut le célèbre hôtel 4 étoiles, situé en plein cœur de la cité capitale, pour préparer le séjour du président Tchadien. Excepté leur arsenal et fourniment habituels (lance-roquettes, havresacs, fusils d’assaut, chars, grenades, etc.), on pouvait également noter la présence des chiens renifleurs dont la mission première a, apprend t’on à bonne source, consisté à inspecter et à passer au peigne fin, l’essentiel de l’édifice où est censé loger l’hôte de Paul Biya pendant son séjour chez-nous. Dans l’optique de débusquer tout colis ou objet suspect, pouvant provoquer une déflagration. Nos informateurs soutiennent que, certains soldats de cette unité d’élite passeront 48 heures à la belle étoile, afin de faire échec à toute tentative d’attentat émanant de Boko Haram, ou de tout autre groupuscule terroriste.

On se souvient déjà, qu’il y’a quelques semaines, cette secte islamiste Nigériane avait frappé en plein cœur d’Abuja lors d’une cérémonie officielle, en faisant de nombreuses victimes parmi les populations civiles et en infligeant ainsi un cinglant pied-de-nez aux forces de sécurité de Godluck Ebele Jonathan.

 

camernews-deby

camernews-deby