VIOL DU DROIT DE LA DÉFENSE AU CAMEROUN: LES AVOCATS ANNONCENT UNE GRANDE GRÈVE DE CINQ JOURS

Les avocats au barreau du Cameroun, réunis hier à Yaoundé, annoncent une grève de 5 jours sur toute l’étendue du territoire du Cameroun.

Du 16 au 20 septembre 2019, ces avocats comptent dénoncer les entraves à l’exercice de leur profession et aussi, condamner les atteintes physiques contre eux.

Plusieurs manquements de l’appareil judiciaire du Cameroun sont évoqués dans ce communiqué à l’instar des auditions des débats dans les langues autres que celles des personnes poursuivies, la comparution nue des détenus en audiences publiques, le maintien abusif en détention de certaines personnes malgré les décisions de mise en liberté etc.

La liste des griefs ne s’arrête pas là.

Il y a également la récurrence des violences physiques sur les avocats par les éléments de la police et de l’armée,  le refus de leur faire accéder dans les lieux de détention de leurs clients.

[InArticle]

Ces hommes en robes noires comptent donc du 16 au 20 septembre 2019 sur toute l’étendue du territoire Camerounais attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur ces manquements divers au niveau de l’appareil judiciaire et administratif du Cameroun.

Des manquements qui constituent des entraves graves à l’exercice de leur profession

A l’expiration de cette période, d’autres mesures pourraient être prises s’il y a lieu, pouvons nous lire dans leur communiqué rendu public le 31 août 2019, signé par le bâtonnier Tchakoute Patie Charles et 12 avocats membres du conseil de l’ordre .