Vignette automobile : au 15 juin, le fisc camerounais a collecté presqu’autant de recettes que sur l’ensemble de l’année 2016

Depuis le transfert, en début d’année 2017, de la collecte du droit du timbre automobile (communément appelé vignette automobile) aux compagnies d’assurances, le Trésor public a reçu une enveloppe globale de 6,3 milliards de francs Cfa au 15 juin 2017, renseigne une source interne à la direction générale des impôts (DGI). Les recettes ainsi collectées, uniquement au premier semestre 2017, égalent déjà pratiquement celles collectées tout au long de l’année 2016 (07 milliards de FCfa), lorsque la collecte de cette taxe se faisait directement par la direction générale des Impôts.

Cette performance conforte la DGI dans son objectif de collecter une enveloppe globale de 10 milliards de FCfa, en fin d’année 2017, au titre de cette taxe, en hausse de 3 milliards de francs Cfa par rapport à l’exercice précédent. Toute chose qui constitue une véritable bouffée d’oxygène pour les collectivités locales décentralisées, destinataires finaux de ces recettes via le Fonds spécial d’équipement et d’intervention inter-communal (Feicom), la banque des communes camerounaises.

L’optimisme est d’autant plus de mise à la DGI que, sur les trois premiers mois de l’année 2017, les compagnies d’assurances avaient déjà collecté 4 milliards de FCfa au titre de cette taxe, ainsi que l’a révélé le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, le 17 mai dernier, au cours de la cérémonie d’installation du nouveau président de l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (Asac). Le Minfi n’avait d’ailleurs pas manqué l’occasion de cette rencontre avec les assureurs pour sensibiliser le nouveau bureau de l’Asac sur la nécessité, pour eux, de protéger ces deniers publics qu’ils collectent désormais, grâce à une réforme implémentée depuis le 1er janvier 2017.

En effet, après avoir transféré la collecte de la taxe d’aéroport aux compagnies aériennes en mars 2015, le gouvernement camerounais, dans le cadre de la loi des Finances 2016, a décidé de transférer, à compter du 1er janvier 2017, la collecte du droit du timbre automobile aux sociétés d’assurances. Cette réforme a pour objectif d’empêcher que certains automobilistes continuent de se soustraire au payement de cette taxe, celle-ci étant désormais collectée au moment du paiement de la prime d’assurance de laquelle les propriétaires de véhicules se départissent difficilement.