camernews-jean-michel-nintcheu

Vie politique/SDF Littoral: Le Comité exécutif national (NEC) valide la réélection de Jean Michel Nintcheu au poste de président régional

Vie politique/SDF Littoral: Le  Comité exécutif national (NEC) valide la réélection de Jean Michel Nintcheu au poste de président régional

L’organe dirigeant du Social Democratic Front (SDF) a également suspendu de ses fonctions Elimibi Lobe pour indiscipline et dérives médiatiques répétées.

Les membres du Comité exécutif national du Social Democratic Front étaient en conclave samedi à Bamenda. Le comité exécutif du parti du Chairman Ni John Fru Ndi a validé la réélection de Jean Michel Nintcheu comme président régional du Social Democratic Front pour le Littoral.

Le premier parti de l’opposition camerounaise a également pris la décision de suspendre de ses fonctions le camarade Elimbi Lobe «pour indiscipline et dérives médiatiques répétées», selon l’un des membres du NEC. Il est à rappeler que Jean Michel Nintcheu a été déclaré élu le 16 octobre dernier à la mairie de Douala 3e après désistement de ses challengers à savoir: Célestin Djamen, Abel Elimbi Lobe et John Ndangle Kumaze.

Quand ces trois candidats ont jeté l’éponge, la commission que dirigeait le Sénateur Tsomelu a proclamé Nintcheu alors seul candidat restant comme président élu. Selon une source interne du NEC, le candidat Kumaze a néanmoins félicité Jean Michel Nintcheu pour sa réélection lors de leur conclave de samedi dernier à Bamenda.

Selon Nintcheu, c’est le travail abattu sur le terrain qui l’a remis à la tête du SDF dans le Littoral. «J’étais sur le terrain depuis, pendant que mes principaux adversaires faisaient leur campagne dans les médias. J’ai fait le tour du Littoral. J’ai visité toutes les localités du Wouri, de la Sanaga Maritime, du Nkam, du Moungo Nord et Sud. J’étais à peu près certain que l’élection était pliée et mes adversaires qui se savaient battus n’avaient pour stratégie que de créer des incidents pour que la conférence ne se tienne pas. Heureusement la commission Tsomelou n’est pas tombée dans ce piège grossier et a organisé les élections», se confiait Nintcheu le 17 octobre au quotidien Le Jour.

camernews-jean-michel-nintcheu

camernews-jean-michel-nintcheu