Vers l’implémentation d’un projet de développement agricole au Cameroun

Le projet Climat-farm, porté par le Français Pierre Bouhours, sera mis en place dès 2017 dans le village de Nguila, situé à 120 km de Yaoundé, sur une surface de 2 000 ha

 

Pierre Bouhours, exploitant agricole à Saint-Léger-de-Rôtes, une commune française située dans la région Normande, se lance dans un projet de développement agricole au Cameroun, baptisé Climat-farm.

L’implémentation dudit projet devrait démarrer en 2017 dans le village de Nguila, situé à 120 km de Yaoundé, sur une surface de 2 000 hectares.

Climat-farm – du nom de l’entreprise que dirige Pierre Bouhours – intègre le défrichage des terres, la production avec couvert végétal, l’utilisation de portique enjambeur pour éviter le tassement des sols, les cultures en agrobiologie sans retournement des terres, etc.

 

Jean-Joseph Atangana (au centre) entouré de Pierre Bouhours (à sa droite) et du sous-préfet Emmanuel Le Roy

Il s’agit selon Pierre Bouhours de : «fédérer des ressources au sein d’un modèle de ferme céréalière afin d’assurer, entre autres, la production de maïs et de biogaz d’une manière durable».

Le projet a été présenté à une délégation de l’ambassade du Cameroun en France invitée par Pierre Bouhours à visiter dimanche, 09 octobre 2016, quelques exploitations agricoles autour de la localitéBernay. Laquelle visite les a conduit tour à tour dans un atelier laitier robotisé et dans une unité de méthanisation de déchets issus de l’élevage et de l’agriculture.