« Vélo Afrique »: à la découverte du Cameroun

Depuis samedi, un groupe de touristes belges hume l’air du pays et apprécie les charmes et merveilles du pays loin des clichés et des a priori.

Le sourire aux lèvres, malgré la forte canicule, la sueur dégoulinant du visage, Frédéric Sioen essaie d’accélérer la cadence pour retrouver ses deux coéquipiers, partis en tête du peloton. Les populations amassées sur ce tronçon Dschang-Mbouda, long de 45,9 km, l’encouragent. Le cycliste belge le leur rend bien, en soulevant son bras à chaque fois pour dire merci. Après quelques trois kilomètres, notre sportif peut enfin faire une halte au pied d’un pont en construction, à la limite entre les groupements Bangang et Batcham. Il est rejoint quelques minutes plus tard par d’autres cyclistes sur la cinquantaine ayant pris le départ en matinée à Dschang. Depuis samedi, ces coureurs, tous de nationalité belge parcourent les villages de l’Ouest et du Nord-Ouest pour découvrir les charmes et merveilles du Cameroun. Le chrono importe peu. Ce qui compte, c’est le plaisir, la joie de découvrir les particularités du Cameroun et de la région de l’Ouest en particulier.
Durant 12 jours, ils vont parcourir à l’aide du vélo tout terrain (VTT), près d’une dizaine de villes de la région de l’Ouest et du Nord-Ouest. Notamment Dschang, Mbouda, Ndop, Bangourain, Foumbot, Kouoptamo, Bangangté, Bafang, Melong. C’est à travers l’organisation « Vélo Afrique » que ces touristes sont arrivés au Cameroun. Selon Jean George Mouliom, promoteur de Royal Tour, l’agence de voyage qui les a fait venir en partenariat avec le ministère du Tourisme et des Loisirs, l’autre objectif de cette tournée est de démontrer que le Cameroun demeure une destination touristique, un pays uni et visitable en tout temps. Les cyclistes belges ayant effectué le déplacement du Cameroun ne vont pas se contenter d’apprécier le paysage, ils vont aussi œuvrer dans la construction d’écoles pour promouvoir l’éducation de jeunes camerounais. C’est déjà le cas avec une école en construction à Foumbot qui sera léguée à la population locale.
Après ce premier groupe dont le séjour prend fin le 05 novembre prochain, un second groupe de touristes européens séjournera du 07 au 18 novembre toujours dans la région de l’Ouest et suivant le même itinéraire. Selon le délégué régional du Tourisme et des Loisirs de l’Ouest, Georges Tchantchou, ces visites en terre camerounaise en cette fin d’année sont simplement le résultat du travail effectué par le Mintoul qui consiste à promouvoir la destination Cameroun. Aussi, se réjouit-il du choix préférentiel de la région de l’Ouest par les touristes et félicite le partenariat public-privé qui permet à ces touristes belges de découvrir les merveilles de l’Ouest Cameroun, l’une des régions les plus touristiques du pays.
Georges Tchantchou:  « C’est le résultat du travail du Mintoul »

Délégué régional Tourisme et Loisirs de l’Ouest.

« Aujourd’hui, nous avons les résultats du travail que le Mintoul effectue pour la promotion de la destination Cameroun. C’est-à-dire attirer davantage de touristes chez nous. Jusqu’en décembre, nous aurons des groupes de touristes surtout Européens qui vont arriver. Le Cameroun affirme ainsi son statut de destination prisée par les européens actuellement. En Belgique d’où ils viennent, il n’y a que des immeubles, et ici, ils découvrent les tréfonds de nos villages, le paysage naturel et se rendent compte que le Cameroun est vraiment riche en atouts naturels. Ils sont émerveillés et disent qu’ils n’imaginaient même pas qu’il peut encore y avoir des espaces comme ça dans le monde ».

 

Frédéric Sioen: « Très heureux d’être ici »

Touriste belge.

« Tous les gens ici sont tellement heureux de nous voir. Ils sont gentils et nous encouragent, vraiment, cette étape a été géniale. Je suis très heureux d’être ici. Je suis certain que le reste du parcours va aussi bien se dérouler. Mais ce n’est pas facile d’avaler des kilomètres sur ces routes. C’est même très dur. Il faut vraiment faire l’effort. J’ai déjà visité l’Afrique du Sud, mais c’est la première fois que je viens au Cameroun et ce que j’ai vu m’a vraiment impressionné. Chez nous en Belgique, il y a tout, les bâtiments, les autoroutes, mais on n’est pas habitué à voir des natures aussi belles ».

 

Joss Callens: « La nature est formidable »

Touriste belge.

« Ce n’est pas ma première visite en Afrique. J’ai déjà visité l’Afrique du sud, la Namibie et le Sénégal. Mais le Cameroun est vraiment différent. La nature est formidable et les gens sont très sympas. Ils nous encouragent et nous souhaitent la bienvenue. Depuis l’aéroport, à Douala, les gens sont vraiment gentils. C’est très chaleureux ici et c’est une chaleur que je n’ai pas encore trouvée partout où je suis passé. C’est mon premier sejour ici, mais ce n’est pas le dernier. Je reviendrai certainement avec ma famille parce que j’aime l’Afrique. Le climat est très chaud. Chez nous en Belgique, actuellement, c’est l’hiver, il fait cinq degrés.