Unoca: François Lonsény Fall succède à Abdoulaye Bathily

C’est sur cet ancien chef de la diplomatie guinéenne, qui prendra la tête du Bureau des Nations-Unies pour l’Afrique centrale dès le 1er novembre prochain, que s’est porté le choix de Ban Ki-Moon

 

Âgé de 67 ans, François Lonsény Fall, juriste formé à l’université de Conakry, qui y enseigna ensuite, en qualité de maître-assistant, de 1977 à 1979, a déjà accompli des missions pour les Nations-Unies. En mai 2005, par exemple, il fut nommé par Kofi Annan au poste de Représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies et Chef du Bureau politique des Nations-Unies pour la Somalie. C’est un diplomate «remarquable», qui a notamment servi comme Représentant permanent de la Guinée auprès de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) à New-York entre 2000 et 2002.

François Lonsény Fall fut ensuite nommé ministre des Affaires étrangères et de la Coopération en 2002 – poste qu’il occupa jusqu’en 2004. Il devint alors Premier ministre en février 2004 et en démissionna de lors d’une réunion internationale à Paris en avril 2004. « Je pars parce qu’il est difficile de travailler avec le président Lansana Conté », avait-il déclaré. Une année plus tard, le système des Nations-Unies fit appel à ses compétences.

 

François Lounceny Fall, alors ministre guinéen des Affaires étrangères, au siège de l’ONU, à New York, en septembre 2013.

Pendant 60 jours, entre le 1er novembre et le 31 décembre 2016, il va en fait assumer l’intérim du Représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies et chef du Bureau des Nations-Unies en Afrique centrale dont le siège est à Libreville, en raison du départ précoce de l’actuel titulaire du poste, Abdoulaye Bathily, dont le mandat s’achevait en réalité à la fin du mois de décembre. François Lonsény Fall devrait ensuite être confirmé, en janvier 2017, par le successeur de Ban Ki-Moon.

Abdoulaye Bathily quittera Libreville le 31 octobre prochain après y avoir servi pendant 30 mois. L’ancien ministre d’Etat sénégalais qui avait succédé au Tchadien Abou Moussa, premier Responsable du Bureau des Nations-Unies pour l’Afrique centrale, va se consacrer pleinement à sa campagne pour le poste de président de la Commission de l’Union africaine.