Universite De Yaounde I : Les Etudiants De La Falsh Contre Boko Haram

Dans le cadre des activités marquant la semaine de la Falsh, ils ont collecté des dons pour les forces de défense au front.

La semaine dernière, les étudiants de la Faculté des arts lettres et sciences humaines (Falsh) ont marqué un temps d’arrêt pour signifier leur soutien aux militaires au front contre la nébuleuse Boko Haram. C’était dans le cadre des activités marquant la 11e édition de ce département de l’université de Yaoundé I. Présidée par le recteur cette institution, Maurice Aurélien Sosso, cette cérémonie de récoltes de dons initiée par les étudiants portait uniquement sur des dons de savons et détergents. Considéré par eux comme un  symbole, comme  développé par Schester Nkal étudiant en Master I Sociologie : « nous avons opté pour les savons et les détergents uniquement parce que cela servira à laver le sang versé sur le champ de guerre et laver l’honneur du Cameroun face aux exactions de la secte islamique Boko Haram ».

A l’amphi plein air où se déroulait la cérémonie, les messages des banderoles en disaient suffisamment. « Force de défense du Cameroun : un modèle de patriotisme pour la jeunesse », « jeunesse camerounais, le destin de notre pays dépend de nous », « tous unis derrière nos forces de défense pour une paix durable », pouvait-on lire  sur ces bannières disposées de part et d’autre de l’espace des festivités.

Au-delà de cette collecte de don qui a marqué la phase finale du programme global de cette mobilisation estudiantine, on a eu droit à la lecture de trois motions de soutien. Le premier qui portait sur le « soutien aux femmes et enfants sinistrés » a été lu par Alvine Assembe doctorante au département d’Histoire. Dans son exposé, cette dernière plaide pour la cause de ces êtres vulnérables dont la vie est désormais résumée aux viols, à l’esclavage, à la prostitution forcée et à toutes formes de pratiques. Sauver ces femmes et enfants est donc un engagement citoyen auquel les étudiants de la Falsh souscrivent dans le projet de leur motion de soutien aux soldats. Cette motion passe aussi comme le souligne le second plaidoyer par la « conscientisation des jeunes du grand Nord et de tout le triangle national sur la menace terroriste ».

Les journées de la Falsh, s’étaient également beaucoup de moments récréatifs avec des matchs de football, des journées gastronomiques, des concours de beauté,  des expositions, des foires, la liste n’est pas exhaustive.