Université adventiste: 128 lauréats sur le terrain

Nanga-Eboko (Haute-Sanaga)- Infirmiers, gestionnaires, informaticiens, éducateurs et pasteurs. Au total, 128 lauréats dont 75 hommes et 53 femmes venus du Cameroun, du Tchad, du Sénégal, du Bénin, du Congo et de la République démocratique du Congo. Après trois années d’études sanctionnées par une licence, les lauréats de la 19e promotion de l’université Adventiste Cosendai de Nanga-Eboko dont le nom de baptême est « Les chevaliers de l’excellence » se sont séparés avec les idées pleines la tête. La cérémonie, rehaussée par la présence des autorités traditionnelles, religieuses et administratives, témoigne de la place de la formation académique pour l’émergence de l’Afrique. A cet effet, l’un des anciens lauréats de cette institution universitaire, créée en 1996, leur a prodigué des conseils pour la suite de leurs carrières.

Pr. Jean Biwole Fouda, vice-doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion à l’université de Yaoundé II a insisté sur la culture de l’effort constant. Pour l’agrégé en économie : « Vous devrez être efficaces et diligents dans chacun des rôles que vous devrez jouer au sein de la société. Pour que votre parchemin serve à quelque chose, il faut qu’en plus de la formation académique, vous devez avoir à l’esprit la créativité, l’audace, l’endurance et l’excellence. » Des paroles d’un « aîné » qui ont rejoint ceux du représentant du chancelier des ordres académiques. Pour le Pr Fouda Ndjodo, représentant du MINESUP, « ces jeunes doivent être les artisans d’une nouvelle Afrique et  réaliser les projets dans le strict respect des valeurs morales ». Et le  recteur de l’université de Nanga, Dr Patrick Etoughe Anani de conclure : « Les chevaliers de l’excellence » se sont résolus à relever les défis dans le strict respect de leur devise : « Intégrité, persévérance, réussite ».