Une start-up fabrique le premier réfrigérateur solaire made in Cameroun

L’innovation de Tako’s Aewbs vise à résoudre les problèmes d’accès à l’énergie électrique que rencontrent les populations des régions reculées du pays.

La trouvaille n’est pas nouvelle. Mais, au Cameroun, les réfrigérateurs solaires sont une innovation. La fabrication de ces appareils est amorcée par la start-up Tako’s Aewbs,  en faveur des ménages et structures diverses établies dans des localités reculées du pays, souvent privées d’électricité.

Cette innovation survient dans un contexte marqué par la répartition inégale de l’électricité dans le pays. De nombreuses localités restent encore privées de cette énergie et, dans les grandes villes, les coupures intempestives causent souvent des problèmes de conservation des denrées alimentaires et autres produits. En 2014, seuls 20% de la population camerounaise a eu accès à l’énergie électrique de façon continue. La Banque mondiale estime qu’à cette période, moins de 14 % de ménages ruraux et 57 % en zone urbaine étaient connectés à l’électricité.

Les raisons avancées pour expliquer le déficit de l’électricité au Cameroun sont nombreuses : inadéquation entre l’offre et la demande, irrégularité des approvisionnements dus à la période d’étiage, vétusté des infrastructures de production et de distribution… Le gouvernement a engagé des mesures pour réformer le secteur, la principale connue à ce jour est la création de la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel).

C’est ce problème de distribution d’électricité que la start-up Tako’s Aewbs tente de résoudre en proposant ses réfrigérateurs solaires, qui utilisent l’eau comme fluide réfrigérant et dispose d’un système qui permet de baisser davantage la température et de la conserver ainsi longtemps. La start-up annonce la fabrication prochaine de voitures électriques.