Une nouvelle approche de l’adressage à Yaoundé

Des équipes sont au four et au moulin dans la ville dans le cadre des enquêtes permettant d’attribuer des numéros de portes. Chaque numéro sera l’adresse de cette concession. Ces enquêtes sont prévues pour durer huit mois.  A leur terme, la municipalité va éditer un plan de la ville avec un guide d’adressage et une liste de rues en bonne et due forme.

Avec l’appui de l’Association internationale des maires francophones (Aimf), une nouvelle politique d’adressage a été mise sur pied. Le plan des voiries a été revu, les rues dénommées recensées, et complétées par les numéros de celles qui n’existaient pas à l’époque. 130 rues ont ainsi été baptisées sur les 5800 existantes.

La première opération réalisée en 1994 n’a pas connu un grand succès auprès des populations. Elles recevront une lettre du délégué du gouvernement sur l’adressage, sa définition et ses avantages. Au bas du document, les équipes vont indiquer l’adresse que la personne devra conserver. Lorsqu’elle devra contacter les secours et autres, c’est cette adresse qui sera indiquée.

Ceux qui n’auront pas de numéro de leur domicile durant cette opération, devront se rendre la Communauté urbaine pour qu’une adresse leur soit attribuée.