Une jeune étudiante retrouvée baignant dans une mare de sang au quartier Nsimeyong à Yaoundé

Le corps sans vie d’une étudiante a été retrouvé baignant dans son propre sang à Yaoundé au quartier Nkolbenda par Nsimeyong II au lieu-dit «montée Jouvence» ce 23 juin 2015, non loin du domicile familial

C’est la dernière-née d’une famille, Gaëlle Tatiana Meye Medjo, étudiante niveau 3 en Sciences économiques à l’université de Yaoundé II Soa, qui est ainsi arrachée. Les premiers signe d’agression visibles sur sa dépouille laisse entrevoir qu’elle aurait succombé à ses blessures.

D’après le témoignage de sa génitrice qui a été informée tôt ce matin du 23 juin 2015 de la découverte du cadavre de sa dernière fille partie du domicile familial la veille avec des amis pour une virée, «C’était ma dernière fille. C’est ce matin qu’on vient m’informer. Je l’ai laissé hier soir, comme j’ai un ouvert un restaurant-bar ; elle vient souvent m’aider comme elle est libre ces derniers temps, car elle est étudiante à Soa. Elle m’avait dit qu’elle a un groupe d’amis. Un jour elle rentre tard, il était 21h passée. Je lui dis non, je ne veux pas, ces rentrées tardives, je ne veux pas. Elle me dit non mama, ils ont l’habitude de nous accompagner. Hier nuit, ce groupe était au restaurant. Je les ai laissés ensemble. Vers minuit, je constate qu’elle n’est pas rentrée à la maison. C’est ce matin qu’on vient m’informer qu’elle est couchée là ».

Parvenus sur les lieux du crime, les éléments des forces de l’ordre ont déclaré que les premiers indices penchent en faveur d’un assassinat sous la forme d’un crime crapuleux ou d’un règlement de comptes.

Sous les regards tristes des membres de la famille de la défunte et des voisins, le cadavre de la jeune étudiante a été transféré à l’hôpital central de Yaoundé pour la suite des examens rentrant dans le cadre de l’enquête ouverte.