Une compétition lancée pour les porteurs de projets au Cameroun

Organisée dans le cadre de l’édition 2015 de «Eden Best Business Plan», elle vise à susciter l’esprit d’entreprise chez les jeunes

Les jeunes qui ont des projets d’entreprises ont l’occasion de se faire accompagner dans la concrétisation de leurs idées. Depuis la fin du mois de juin et ce jusqu’au 21 août 2015, ils peuvent s’inscrire pour participer à la troisième édition du concours «Eden Best Business Plan». Elle est organisée par l’entreprise sociale «EDEN» basée à Douala, à Akwa, rue Jamot, à côté de la pharmacie de la Trinité. Les étudiants des universités et grandes écoles, ainsi que les jeunes en activités constituent la cible à laquelle s’adresse cette compétition. Pour s’inscrire, chaque participant devra débourser la somme de 50 000 F CFA. Le nom du gagnant sera connu le 21 novembre 2015 à l’occasion d’une soirée organisée à la place Saint David de Bonanjo, à Douala. Les trois meilleurs plans d’affaires recevront un prix. Le premier d’entre eux bénéficiera de la somme de un million F CFA et d’un coaching pour sa mise en œuvre. Les responsables d’EDEN encouragent les postulants à se mettre en groupe pour candidater.

Le troisième «Eden Best Business Plan» rentre dans un programme plus vaste appelé «Eden Academy 2015». Tous les compétiteurs suivront une série de formations dans le domaine de entrepreneuriat et du coaching: développement personnel, citoyenneté active, gestion efficace du temps, leadership et management, gestion et planification des projets, art de parler en public et de faire des présentations officielles, montage de business plan, orientation socioprofessionnelle. Avant tout cela, les activités de ces porteurs de projets démarreront par une série de conférences dont le thème général est «Oser entreprendre». Les délégués régionaux des Petites et moyennes entreprises, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, les responsables d’institutions bancaires et d’organismes internationaux, ainsi que des chefs d’entreprises ayant réussi vont prendre part à cette conférence.

Audiovisuel et communication
En marge de la formation en entrepreneuriat, une autre formation se tient à l’adresse des passionnés de l’audiovisuel et de la communication graphique. Ils pourront se former en: photographie, écritures de scénario, jeu d’acteur, caméra, infographie, montage, son, lumière, éclairage, animation radio et télévision, design et peinture pour enfants et adolescents. Une contribution de 25 000 F CFA est demandée à chaque postulant.

D’après la présidente de EDEN, Carine Diane Ndeuna, cette compétition vise plusieurs objectifs: susciter l’esprit d’entreprise et d’entrepreneuriat en milieu estudiantin, favoriser la création d’emplois pour les jeunes, former des managers d’excellence et des leaders, encourager la création des affaires en groupe, récompenser le génie créateur, former au montage des plans d’affaires, développer l’intégrité chez cette nouvelle classe de gestionnaire d’affaires, développer l’esprit d’équipe et de solidarité entre les membres des groupes de jeunes participants à ce programme.

L’organisation de ce rendez-vous annuel est partie d’un constat. La présidente d’EDEN indique à ce propos que «nous sommes partis de la constatation selon laquelle, la majorité des jeunes étudiants dans les universités et institutions d’enseignement supérieur au Cameroun étudient en se programmant pour être des chercheurs d’emplois et non des créateurs d’emplois. Ce qui est compréhensible au vu du contexte social dans lequel ils ont grandi. Or, au regard de notre société actuelle et de l’architecture de l’emploi jeune, nous pensons que promouvoir l’esprit d’entreprise et de l’entrepreneuriat contribuera considérablement à réduire le taux de chômage et à faire des jeunes, de véritables agents économiques pour notre pays». L’événement a toutes les allures d’une université de l’entrepreneuriat.