Une bibliothèque électronique pour promouvoir le droit africain

Le site internet africanlawlibrary.net, Initié par la Fondation africaine de l’innovation, offre une meilleure visibilité des textes de loi de 54 pays africains et du Sahara Occidental

 

La Fondation africaine de l’innovation (AIF) a annoncé, ce jeudi 28 septembre 2015, le lancement de la diffusion en ligne d’une bibliothèque de droit africain, africanlawlibrary.net. C’est dans le cadre de son programme, African law library (ALL), initié en 2012. La Fondation entend renforcer la visibilité et la connaissance des systèmes juridiques des États africains en mettant à la disposition des internautes, des ressources juridiques d’Afrique.

 

Selon la directrice générale de l’AIF, Élodie de Warlincourt, le programme ALL a pour but d’accroître la prospérité des Africains en catalysant l’esprit de l’innovation en Afrique. [i «Nous sommes convaincus que des communications adaptées aux besoins sont une condition sine qua non de développement durable dont l’AIF cherche à faire son objectif et nous considérons Facebook et Twitter comme des outils de conversation essentiels pour la promotion de la législation et de la gouvernance en Afrique. A-t-elle indiqué.

Ledit site internet donne accès à divers domaines du droit], notamment, le droit des affaires, le droit des consommateurs, les décisions des tribunaux, la culture et le sport, le crime, les médias et Tic, l’environnement, le droit des personnes, le commerce et l’industrie, etc.

Africanlawlibrary.net met à la disposition des internautes des textes juridiques et judiciaires de 54 pays d’Afrique, dont le Cameroun, et ceux du Sahara Occidental. AIF a l’ambition de fournir les contenus du site en une centaine de langues nationales et officielles. Mais la lecture en bassa, bamiléke, ewondo, haussa, igbo, n’est pas encore possible.