Un portail électronique en gestation pour la Recherche et l’innovation

Le processus de réalisation de la plate-forme qui permettra de mettre en vitrine les résultats de la recherche camerounaise a été lancé lundi à Yaoundé.

De nombreuses inventions et découvertes sont réalisées au quotidien par les chercheurs camerounais. En dépit de leur efficacité avérée, celles-ci tardent souvent à faire l’unanimité auprès du public, d’où leur sous-exploitation. Chargé de coordonner la recherche à travers le pays, le ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi) a entrepris de mettre sur pied un relais entre le monde de la recherche et le public, en vue d’une meilleure compréhension des activités menées et d’une vulgarisation des résultats de la recherche, appelé portail électronique sur le système national de la recherche et de l’innovation. Rendu à sa phase de réalisation, il a été dévoilé lundi dernier à Yaoundé, au cours d’un atelier présidé par Laurent Manga Bela, conseiller technique N°2 au Minresi en présence d’Isabelle Morlais, représentant résidente par intérim de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), qui a apporté son appui à la réalisation de ce projet.

Le portail électronique sur le système national de la recherche et de l’innovation est une plate forme par excellence de diffusion, de vulgarisation et de valorisation des travaux de recherches des innovations camerounaises. Cette infrastructure électronique vise à rendre accessible et exploitable à grande échelle la production scientifique camerounaise, diffuser l’information scientifique, technique et technologique camerounaise, vulgariser les acquis de la recherche et inciter à la valorisation économique. C’est le cabinet Kets qui a été sélectionné pour la réalisation de cette plate forme interactive. Après la phase consacrée aux usages protocolaires, le cabinet a procédé à la présentation du prototype du portail. En effet, le portail sera accessible via le site internet du Minresi. Au menu, les activités de la recherche, l’identité des chercheurs et les annuaires de l’innovation entre autres. Grâce à lui, inventeurs, chercheurs, administrations et partenaires auront à terme, une plate-forme d’échanges et de partage où ils auront accès au répertoire de l’expertise scientifique et autres thèses.

Pour Laurent Manga Bela : « Dans la quête de transformation structurelle de l’industrialisation et du développement durable du Cameroun, il importe de favoriser le dialogue entre ceux qui créent le savoir et ceux qui le commercialisent ». A terme, cette plate forme devrait permettre l’archivage et la diffusion des publications, l’accès aux forums d’échange et aux liens disponibles.