camernews-Florence-Tsague

UN PAYS PEUT-IL ÉMERGER EN ABANDONNANT SES CITOYENS EN DANGER?

UN PAYS PEUT-IL ÉMERGER EN ABANDONNANT SES CITOYENS EN DANGER?

« On agresse, torture, assassine les Camerounais et nos autorités restent indifférentes, » dénonce un compatriote, animé de courroux. Le traitement parfois kafkaïen réservé aux Camerounais de l´extérieur dans bon nombre de nos ambassades reflète la culture politique et citoyenne qui perdure dans notre cher pays. Après la caravane des « grandes ambitions » et celle des « grandes réalisations », c´est le tour de l´ »émergence » dont la mélodie se joue pour un système qui peine à placer le citoyen au centre de l´action.
Ils sont de milliers à quitter chaque année le pays, à la recherche d´une vie meilleure sous d´autres cieux. Autant ces compatriotes se battent pour s´intégrer et joindre les deux bouts, autant ils cherchent en même temps à construire un pont entre leur terre d´accueil et le pays natal.

Ils sont aussi nombreux à rencontrer des difficultés d´intégration à l´étranger mais aussi des discriminations et sont parfois exposés à des agressions portant atteinte à leur sécurité et mettant leur vie en péril.

Le cas du jeune étudiant Brice Donald TAKAM (Paix à son âme) dont le corps a été récemment retrouvé sans vie dans les eaux de Bürgerpark en Brême en Allemagne, continue de choquer la communauté camerounaise. Et comme à l´accoutumée, aucune voix venant de nos autorités ne s´est faite jusqu´ici, à notre connaissance, entendre.

En Allemagne où vit une forte communauté turque, on peut observer l´Etat turc qui ne ménage aucun effort pour porter secours aux personnes originaires de son pays surtout lorsque celles-ci sont victimes des injustices. Et pendant ce temps là, les Camerounais se trouvant dans de pareilles situations sont abandonnés à eux-mêmes.

Dans les réseaux sociaux, ils sont nombreux les Compatriotes qui dénoncent le silence incompréhensible des représentants de notre pays qui devraient faire pression pour que la lumière soit faite sur les circonstances et les causes de la choquante mort du compatriote Brice TAKAM. Dans cette optique, une pétition circule sur le Net, adressée à la représentation diplomatique à Berlin.

Nous sommes actuellement habitués à un gouvernement qui, par la voix de son ministre de la communication, livre parfois des explications on ne peut plus saugrenues, lorsqu´il s’agit de défendre mordicus le système et celui qui l´incarne. Mais alors, comment comprendre l´absence, le silence voire l´ »indifférence » de ces autorités lorsque les Camerounais sont battus, terrorisés et même assassinés à l´étranger? Peut-on aspirer à l´émergence sans mettre au centre de l´action l´investissement humain? Nos ambassades ne feraient-elles pas mieux de mettre sur pied une structure d´urgence prompte à agir et à assister de façon efficace et patriotique les Camerounais en danger ?

«On agresse, torture, assassine les Camerounais et nos autorités restent indifférentes! » Un pays peut-il émerger en abandonnant ses citoyens en danger? Telle  est la question de la semaine

Nous tenons ici à adresser nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de notre feu compatriote Brice Donald TAKAM tout en espérant que la lumière soit vite faite sur les circonstances de sa disparition tragique.

La rubrique le débat est la vôtre. Vous pouvez aussi nous soumettre des thèmes et des sujets à débattre. Pour ceux d’entre vous qui nous ont soumis des sujets et qui ne sont pas encore publiés, prière de bien vouloir patienter. Ils seront diffusés. Nous vous remercions d’avance pour votre marque de fidélité. Bon dimanche et bon débat

 

camernews-Florence-Tsague

camernews-Florence-Tsague