Un opérateur économique ressortissant de l’Ouest demande aux élites de sa région d’être sincère envers Paul Biya

Jean Célestin Watat se demande si ses frères de l’Ouest qui ont massivement pris part au meeting du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), samedi dernier, l’ont fait par sincérité ou par contrainte.

Les camerounais originaires de la région de l’Ouest qui ont été vus samedi dernier à Bafoussam au meeting du Rdpc sont-ils venus assister à cet évènement par pure conviction ? Même si Jean Célestin Watat salue la tenue de ce meeting, il affirme qu’il y a beaucoup d’hypocrisie entre les élites de sa région. «Il faut que l’Ouest soit sincère envers Paul Biya. Il manque beaucoup de sincérité et de cohésion entre les élites. La convergence est à peine visible et le jeu est celui d’hypocrites. Certes mes frères ont massivement répondu à l’appel. Mais l’ont-ils fait de manière sincère ou par obligation pour le paraître ?», s’est-il interrogé au cours d’une interview accordée à notre confrère Mutations.

Jean Célestin Watat affirme que les élites de l’Ouest avec leur âge avancé qui ont réussi à braver les intempéries pour assister au meeting de Bafoussam, ont démontré qu’elles voulaient que les institutions de la république soient respectées. Toutefois, il précise que la défense d’une cause aussi noble qu’elle soit, doit se faire par pure conviction.

«Il serait aberrant qu’après un meeting comme celui de samedi il n’y ait pas une suite logique de faits probants de sincérité. Je l’ai dit plus haut, la convergence est à peine visible, il manque quelque cohésion entre les élites. Le portail des camerounais de Belgique. On a ce théâtre en circulation sur les réseaux sociaux. Un des fils du sultan a déclaré quelques jours avant l’événement, que les initiateurs du mouvement qui, selon lui, sont d’ailleurs hypocrites envers son père, sont allés le voir, l’obligeant à prendre part à cette manifestation, alors que lui il avait un autre engagement traditionnel. Le fils a clairement déclaré : « Je vous rassure, mon père ne viendra pas dans cette mascarade organisée par des traitres ».

C’est une preuve que quelque chose ne va pas. La cohésion est mise en mal. Or il faut que le message soit bien perçu par nos enfants qui passent le temps à vilipender le Chef de l’Etat. Même Kamto qui se plaint sait qu’il existe un chef d’Etat qui mérite du respect. Même le gouvernement Suisse sait qu’il a reçu un Chef d’Etat et non pas un simple camerounais. Alors il faudrait que l’Ouest soit sincère et que les élites disent à leurs enfants de se calmer. Car s’il se trouvait qu’il y a une transition à faire, il faut que ce soit dans la paix et la concorde. Et tout acte de concorde contribue à ériger notre Etat», a-t-il affirmé.

[InArticle]
Combattre le tribalisme

Jean Célestin Watat salue ce qui a été l’objet de ce meeting. Car pense-t-il, le tribalisme doit être éradiqué parce que des communautés entières partagent les mêmes espaces de vie. Il souligne qu’il y a aujourd’hui des mariages inter-ethniques. Pour cela le discours tribal est inadmissible. L’opérateur économique pense également que le meeting étant une bonne initiative, il aurait pu être étendu sur l’ensemble du territoire national.

«Bien qu’étant loin ici à Kribi nous avons marqué notre adhésion. Nous avons été de tout cœur et avons communié avec nos frères et sœurs présents à ce rassemblement. Assis devant l’écran nous avons vécu la retransmission de la cérémonie du début à la fin…Nous avons communié avec eux, d’autant plus que nous devons tous respecter les institutions. Nul n’a le droit d’aller à l’encontre des règles établies par un régime, un gouvernement. La sortie de l’élite de l’Ouest a toute sa place et sa signification pour faire comprendre à nos enfants qu’ils ne doivent pas déraper. Notre seul regret ici c’est que le champ n’a pas été élargi…Cela aurait dû être étendu sur le plan national. Car il y a des ressortissants de l’Ouest dans chaque ville du Cameroun», a-t-il déclaré.