camernews-Marabout

Un marabout de Boko Haram aux mains du Bir

Un marabout de Boko Haram aux mains du Bir

A mesure que l’armée survole les débats dans les affrontements réguliers qui ont cours autour du pont sur l’El Beid, de nouvelles désertions sont enregistrées dans les rangs de Boko Haram. C’est ainsi que dans la nuit du 21 au 22 septembre 2014, une opération de ratissage menée par le Bataillon d’intervention rapide (BIR) à Fotokol, a permis de mettre la main sur deux jeunes éléments de la secte, qui avaient fui les combats à Gambaru Ngala.

L’interrogatoire a permis aux militaires de mettre la main sur sept autres éléments qui avaient trouvé refuge dans la ville. Parmi ceux-ci, l’un des marabouts de la secte. Celui-ci au cours de son exploitation, il a indiqué être avec Boko Haram depuis plus d’un an. «Il avait beaucoup d’argent sur lui quand où nous l’interpellions», raconte une source ayant participé à l’opération.

Le marabout était chargé, selon son témoignage, d’endoctriner les jeunes qui venaient d’être enrôlés. «Il fallait d’abord les former mentalement avant de leur apprendre à manier des armes», a-t-il expliqué. Le marabout avaitil aussi fui les combats ? Etait-il venu pour recruter ? Quoi qu’il en soit, l’homme a été conduit à Maroua.

 

 

camernews-Marabout

camernews-Marabout