Un guide national pour la prise en charge nutritionnelle des personnes vivant avec le Vih/Sida validé à Yaoundé

Le guide national pour la prise en charge nutritionnelle des personnes vivant avec le Vih/sida a été validé le 17 janvier 2014 à Yaoundé. La cérémonie organisée par le ministère de la Santé Publique du Cameroun et le Programme Alimentaire Mondial (Pam) a permis d’édifier les différents participants sur l’urgence de la prise en charge nutritionnelle des Personnes vivant avec le vih/sida, au regard de l’évolution du vih/sida dans le monde.

Selon le rapport de l’Onu sida 2012, 34 millions de personnes vivent avec le Vih/Sida dans le monde. Et, 69 % d’entre elles sont en Afrique Subsaharienne. Au Cameroun, selon les résultats de l’Enquête Démographique et de Santé (Eds Mics) de 2011, le taux de prévalence de la population sexuellement active est estimé à 4,3%.

A l’inverse, malgré l’abondance de production alimentaire dont peut se prévaloir le Cameroun, les experts font remarquer la carence en certaines vitamines aux effets dévastateurs. Comme le révèle notamment l’enquête nationale Frat sur l’absence de la vitamine A. Les problèmes de malnutrition aggravent la situation des personnes vivant avec le vih/sida (Pvvih).

A titre d’exemple, 33% d’enfants atteints de vih/sida, âgés de deux (02) ans et, souffrants de malnutrition, ont une taille trop faible pour leur âge. Parfois, la malnutrition est la cause de 38% de décès, dans leur cas. D’où la nécessité de mettre sur pied une stratégie nationale visant à inverser la tendance à la hausse de la maladie, par l’alimentation. « La nutrition représente une composante essentielle de la prise en charge globale des personnes vivant avec le vih/sida. Elle constitue le domaine d’action prioritaire n°6 de l’axe stratégique 2 du Plan Stratégique National de Lutte contre le Vih, le Sida et les Ist 2011-2015, qui vise le renforcement de l’accès au soin et au traitement », précise le guide.

 

camernews-Atelier-PAM-Sante

camernews-Atelier-PAM-Sante