Un faux sous – prefet aux arrets a Batouri

Un faux sous – prefet aux arrets a Batouri

Mbele alias Chacal, 35 ans, agent d’Elecam à Batouri, arnaquait les opérateurs économiques et populations de la ville.

Mbele alias Chacal, 35 ans, usurpateur de titre, a été arrêté, le week-end dernier, à Batouri. Cet handicapé moteur, bien connu dans la ville, a été aussitôt conduit à la brigade territoriale de la gendarmerie de Batouri, où il a été entendu, puis placé en garde-à vue, avant d’être déféré au tribunal pour jugement. Ainsi s’achèvent les actes de cet homme, établi à Batouri, qui se présentait toujours comme chef de terre pour extorquer des fortes sommes d’argent aux paisibles citoyens, aux opérateurs économiques et aux femmes présidentes d’associations. De l’avis des victimes, Mbele, aurait réussi à extorquer plusieurs millions de francs.

Il avait la même formule pour ses bourreaux : « le sous-préfet de Batouri au bout de fil… vous devez verser telles sommes… » Ce faux sous-préfet disposait des numéros de téléphone des opérateurs économiques, des femmes d’affaires et même de tous les call-boxeurs de la ville. Il appelait lui-même ou faisait appeler par des complices ses victimes, pour leur exiger des transferts d’argent ou d’autres services administratifs.

Pour convaincre certains, il se présentait lui-même à ses interlocuteurs qui ne connaissent pas le sous-préfet de Batouri. Selon des cas, Mbele changeait de casquette : directeur au ministère, chef de service, chargé de mission. C’est le vrai sous-préfet de Batouri, Kpoumié Njoya Abdoul Aziz, surpris par des plaintes des victimes de Mbele à son endroit, qui décide de saisir le préfet de la Kadey. Emmanuel Halpha, pour interpeller le faussaire.

C’est alors que le préfet a pris des mesures fermes et mis un terme à cette arnaque publique. Le comandant de brigade de gendarmerie, l’adjudant-chef Mvondo, et ses éléments ont procédé à l’interpellation du faux sous-préfet dans les locaux d’Elecam où Mbele était agent. Il a été mis à la disposition de la justice. Avait-il vraiment besoin d’usurper ce titre ?

camernews-casquette-prefet

camernews-casquette-prefet