Un expatrié Français meurt au volant de sa voiture dans une des rues embouteillées de Douala

En début de soirée, les grandes rues sont généralement embouteillées à Douala, capitale économique du Cameroun.

La situation est pire pour les usagers qui, partant du centre ville, doivent traverser le terrible pont sur le Wouri, pour rejoindre Bonaberi et autres quartiers qui constituent l’arrondissement de Douala 4e . C’est donc dans la longue file d’attente dans les embouteillages du vendredi 12 juin 2015 au soir, que le sieur Hervé Ansaldi, âgé d’une soixantaine d’années, a rendu l’âme au volant de son véhicule. Le drame est survenu à Akwa, au lieu dit Rond point quatrième. «Dans l’embouteillage, les voitures qui étaient devant lui ont avancé et son véhicule à lui est resté sur place. Ceux qui étaient derrière se sont mis à klaxonner à tout rompre. Quand la police s’est approchée, elle a constaté que le chauffeur était inerte» raconte un témoin.

Contacté ce dimanche 14 juin 2015 par Cameroon-Info.Net, l’un des policiers qui mènent l’enquête sur ce drame, a fait savoir que Hervé Ansaldi, est de nationalité française et qu’il est Directeur général d’une société dénommée «Biopolicam». Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital Laquintinie de Douala. En attendant les résultats de l’autopsie, l’on soupçonne qu’un arrêt cardiaque serait la cause de cette mort subite.