camernews-fausses

Un contrat de 1,2 milliard FCfa retiré à un consortium étranger pour «fausses déclarations»

Un contrat de 1,2 milliard FCfa retiré à un consortium étranger pour «fausses déclarations»

Le consortium constitué par la société espagnole Ardanuy, le Pakistanais Umar Munshi Associates et la société britannique CGV Engineering vient d’être sanctionné par le gouvernement camerounais, sur un appel d’offres pour la réalisation des études de faisabilité des projets de construction des lignes ferroviaires Edéa-Kribi et Douala-Limbé.

En effet, apprend-on dans un communiqué officiel publié le 2 février 2016 par le ministre des Marchés publics, Abba Sadou, à cause de «fausses déclarations contenues» dans son offre, ce consortium se voit retiré un contrat de 1,2 milliard de francs Cfa relatif à la prestation sus-mentionnée. Le contrat qui lui avait été attribué au mois d’octobre 2015, indique le communiqué gouvernemental, échoit désormais au consortium formé par le cabinet australien Team Engineering et le Canadien CPCS.

ans le même temps, le contrat de 3,5 milliards de francs Cfa, pour la réalisation des études de faisabilité du projet de ligne ferroviaire entre Douala, dans la région du Littoral, et Ngaoundéré, capitale régionale de l’Adamaoua, située dans la partie septentrionale du pays, a de nouveau été attribué au groupement constitué par l’entreprise tunisienne Studi International, le groupe française Ingerop et le BET camerounais Ecta BTP.

 

camernews-fausses

camernews-fausses