Un consortium Camerouno-norvégien veut produire 150 à 300 MW d’électricité dans la ville d’Edéa

Grenor SA, une entreprise de joint-venture constituée par des investisseurs camerounais et norvégiens, construira dans la ville d’Edéa, située dans la région du Littoral du Cameroun, une centrale électrique d’une capacité de production de 150 à 300 MW, a-t-on appris le 17 septembre 2015 à Yaoundé.

 

C’était à l’occasion de la signature d’une convention avec le gouvernement camerounais, laquelle convention ouvre aux porteurs de ce projet la porte de l’accès aux exonérations fiscalo-douanières contenues dans la loi portant incitations à l’investissement privé au Cameroun.

Grenor SA investira 109 milliards de francs Cfa dans cette infrastructure énergétique, soit plus de 60% de l’enveloppe globale de 160 milliards de francs Cfa, qui sera investie dans l’ensemble des six projets ayant fait l’objet de la signature de conventions avec le gouvernement camerounais le 17 septembre dernier.

En effet, en plus de Grenor SA, qui cible le secteur de l’électricité, quatre entreprises agro-alimentaires (Quantum Cocoa SA, Elim Beverage, First Industry et les Jardins Masoumbou Sarl) et une société de textile (CTA Sodexcam) ont été admises au bénéfice des avantages de cette loi, qui accorde des exonérations allant de 5 à 10 ans aux entreprises, pendant leur phase d’installation et de production.

Avec les six dernières conventions, ce sont 44 entreprises au total, qui sont déjà éligibles aux avantages contenues dans cette loi datant d’avril 2013. Selon les pointages officiels, ces bénéficiaires cumulent des investissements d’un montant total de 700 milliards de francs Cfa, avec plus de 20 200 emplois escomptés.