UK. L’impact du Brexit sur le football

Les clubs de football britanniques pourraient avoir plus de difficultés à acquérir des joueurs lors du marché estival des transferts.

 
En cause, la chute de la livre sterling.

Les clubs devront sans doute proposer plus d’argent pour acheter les footballeurs qu’ils convoitent.

Les salaires vont sans doute également augmenter.

Car les joueurs pourraient être réticents à rejoindre des clubs anglais si la valeur de leur rémunération a baissé.

D’après, Gordon Taylor, le président de l’Association des joueurs professionnels d’outre-Manche, les jeunes joueurs britanniques pourraient avoir de meilleures chances de rentrer dans des clubs d’élite du pays.

Le président de la fédération anglaise Greg Dyke a dit que l’impact total du Brexit pourrait ne pas être perçu avant deux ans.

332 joueurs dans les deux premières divisions en Angleterre et en Ecosse pourraient perdre le droit de jouer au Royaume-Uni car ils ne répondraient pas aux normes actuelles.

Le club écossais Academical Hamilton a admis qu’il devrait peut-être modifier sa politique de recrutement. Le manager a indiqué que 7 ou 8 de ses joueurs pourraient être affectés.

Cependant, les règles pourraient être assouplies pour faciliter la venue de joueurs non européens comme c’est le cas avec la Norvège et la Suisse.