Travaux publics: Place à l’action

Le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a visité les services de son département ministériel hier.

Le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi et son secrétaire d’Etat, Louis Max Ayina Ohandja sont descendus hier dans les services centraux et déconcentrés de leur département ministériel. La visite, première du genre depuis le réaménagement du gouvernement le 2 octobre dernier, visait à permettre aux nouveaux patrons de ce ministère de prendre contact avec les structures tout en appréciant  le cadre de travail. La première étape de la tournée a conduit le Mintp et son Setat lundi dernier successivement au Parc national de matériel de génie civil (Matgénie), à l’Ecole nationale supérieure des travaux publics (Enstp) et dans les services centraux du ministère, sis à l’ancien siège au quartier Messa à Yaoundé. Hier, Emmanuel Nganou Djoumessi, s’est rendu au Fonds routier ainsi qu’au Laboratoire national de génie civil (Labogénie).

C’était un moment de communion avec les personnels. Le Mintp a prêté une oreille attentive aux doléances énoncées. A chaque escale, il s’est réjoui de la bonne tenue des structures où prévaut un climat social serein. Cependant, face à l’enclavement de la voie d’accès au Matgénie, à la vétusté des bureaux des services centraux où imprimante et autres outils de travail sont placés à même le sol,  de même que  les conditions de travail du personnel, le ministre s’est senti interpellé.

Ainsi a-t-il promis aux directeurs généraux du Matgénie, du Labogénie et de l’Enstp de se pencher sur les problèmes soulevés dans l’immédiat. Par ailleurs, Emmanuel Nganou Djoumessi a demandé que la collaboration entre ses différentes structures soit étroite. Il a également instruit aux responsables de miser sur les capacités du personnel tout en étant à leur écoute. A l’entame de son séjour au sein du Mintp, Emmanuel Nganou Djoumessi veut accorder la priorité au désenclavement des bassins agricoles et touristiques. C’est dans ce sens qu’il a souhaité  que les structures concernées procèdent à une bonne conceptualisation des projets. « Il faut agir sans attendre », a-t-il déclaré avant de prendre congé de ses collaborateurs.