camernews-taxi-yaounde

Transport urbain: Le Gouvernement désamorce la grève des taxis prévue ce lundi

Transport urbain: Le Gouvernement désamorce la grève des taxis prévue ce lundi

Le Collectif des transporteurs urbains ont décidé dimanche dernier de sursoir à leur mot d’ordre de grève instituant une journée «moteur mort» le lundi 3 octobre 2016.

Le Gouvernement a fait valoir la préservation de la paix sociale. C’était dimanche 2 octobre 2016 lors d’une rencontre entre le Secrétaire Général Adjoint du Premier Ministre et les conducteurs de taxis. En effet, dès ce lundi, ces transporteurs avaient prévu de mettre en pratique ce qu’ils ont baptisé «Opération moteurs-morts». Sur toute l’étendue du territoire, aucune voiture jaune ne devait circuler, notamment dans les centres urbains.

Le «Collectif des Organisations des Consommateurs pour la Baisse des Prix des Tarifs et des Primes d’Assurance» a adressé au Premier Ministre, Philémon Yang, une correspondance, le 21 septembre 2016. «Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que la déclaration du préavis de grève que nous vous avons adressée et prévu le 19 septembre 2016, démarre le lundi 3 octobre 2016 à partir de 6 heures du matin par un arrêt de travail des transporteurs et des véhicules personnels sur l’ensemble du territoire».

Ce collectif dénonce la décision du Ministère des Finances (MINFI) qui porte augmentation des tarifs des primes d’assurance qui a pris effet depuis le 1er septembre 2016. D’après des études du collectif, «les tarifs 4 zone A ont subi une augmentation relative de 32 000 FCFA pour les primes d’assurance de six mois des véhicules de 2 à 4 chevaux à essence diesel. À cela s’ajoute l’instauration du paiement des primes d’assurance d’un minimum de six mois au lieu de 2 à 3 mois comme au paravent».

Mesurant la portée d’une telle initiative, le Premier Ministre, Philémon Yang, a institué une concertation avec ces transporteurs. Au terme de l’échange avec le Secrétaire Général Adjoint du Premier Ministre, Pascal NGUIHE KANTE, le mot d’ordre a été levé. «Nous demandons à tous nos camarades d’aller au travail. Au lieu de moteur mort, il faut moteur vivant. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement lui-même a pris en main nos revendications. Il a promis que toutes nos doléances trouveront des solutions. L’augmentation des assurances n’aura plus lieu, et un comité de suivi des sinistres sera mis sur pied dans les prochains jours. Nous devons démarrer les moteurs et aller au travail, et nous préparer pour la CAN féminine. Que ceux qui devaient aller en tôlerie prennent le chemin», a déclaré Patrice Samen, porte-parole du Collectif des transporteurs.

camernews-taxi-yaounde

camernews-taxi-yaounde