Transport d’électricité: la Sonatrel va construire des transformateurs

Le directeur général de la structure a visité lundi dernier les sites retenus pour la réalisation de ces infrastructures à Yaoundé.

Les différents postes de transformation d’électricité qui fournissent Yaoundé sont actuellement très distants les uns des autres. Un écart qui impacte négativement le transport de l’énergie et est à l’origine des coupures intempestives d’électricité. Choisi pour abriter la CAN masculine 2019, le Cameroun doit faire amende honorable en ce qui concerne l’alimentation des infrastructures sportives et même des ménages. Consciente des défis énergétiques qui interpellent le pays, la Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel) a entrepris de mettre en marche son projet de mise à niveau du système de transport d’électricité. Première étape de cette stratégie, la construction de postes de transformation. C’est pour évaluer les sites identifiés pour abriter ces infrastructures que Mbemi Nyaknga, directeur général de l’entreprise, a effectué une descente sur le terrain.

En effet, trois sites ont été sélectionnés par la Sonatrel à savoir, Olembe, Nkolanga’a et Nkolbisson. D’après le Dg de la Sonatrel, ils ont été choisis suivant l’importance des autres infrastructures qu’ils abritent. Le premier, sis à Olembe, jouxte les logements sociaux et côtoie le complexe sportif Paul Biya. Sur une superficie d’environ 4000 m2, il va pouvoir favoriser une alimentation du stade qui abritera les matchs en nocturne. Le site de Nkolanga’a, localité de l’arrondissement de Mfou, 4 hectares, a suscité la satisfaction de Mbemi Nyaknga. Cependant, il a recommandé aux équipes techniques d’aller plus en profondeur pour éviter trop de proximité avec le campus de l’IAI-Cameroun. L’étape de Nkolbisson est venue clore la tournée. Le transformateur ici sera construit aux abords de la Mefou. Le projet de construction des transformateurs rentre dans le cadre du développement du transport d’énergie estimé à 850 milliards de F. Au-delà de la densification du réseau de transport, il sera question pour la Sonatrel de sécuriser l’alimentation électrique du pays. « Nous voulons connecter les trois réseaux interconnectés que sont le Nord, le Sud et l’Est pour que l’énergie issue des multiples barrages puisse parvenir aux consommateurs », a-t-il ajouté.

La prochaine phase, d’après le Dg de la Sonatrel, va consister à régler les problèmes fonciers : «  Nous allons réunir les commissions de constat et d’évaluation, faire l’inventaire des biens et étudier les cas d’expropriation afin de pouvoir indemniser les populations concernées», a-t-il conclu.