Transport de l’électricité: la Sonatrel fait son entrée au Cameroun

La Société national de transport d’électricité a été créée jeudi par décret présidentiel. La structure s’occupera notamment de l’exploitation et de la maintenance du réseau électrique

«Il est créé, pour compter de la date de signature du présent décret, une société à capital public dénommée Société nationale de transport d’électricité, ci-après désignée “Sonatrel”». Cette phrase constitue l’article 1er du décret N°2015/454/ du 08 octobre 2015, portant création de ladite structure.

Selon le texte du chef de l’Etat publié jeudi, la Sonatrel vient donner une nouvelle impulsion dans le secteur de l’électricité au Cameroun, puisqu’elle a pour objet «le transport de l’énergie électrique et la gestion du réseau de transport, pour le compte de l’Etat».

Dans cet objet, plusieurs missions détaillées dans l’article 2 du décret. Entre autres, «l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau public de transport d’énergie électrique et de ses interconnexions avec d’autres réseaux; la gestion des flux d’énergie électrique transitant par le réseau public de transport; la planification, la réalisation des études et la maîtrise d’ouvrage des infrastructures et ouvrages de transport d’électricité, ainsi que la recherche et la gestion de financements y relatifs; etc.»

 

L’article 4 du texte précise néanmoins que la nouvelle Sonatrel est placée sous la tutelle technique du ministère chargé de l’électricité (ministère de l’Eau et de l’Energie, ndlr) et sous tutelle financière du ministère chargée des finances (ministère des Finances, ndlr).

La création de cette société de patrimoine apporte des changements dans le secteur de l’électricité au Cameroun, puisque désormais, les activités seront dévolues à deux structures distinctes. Il reviendra à l’entreprise concessionnaire, en l’occurrence, le Fonds britannique Actis, propriété d’Energy of Cameroon(Eneo), les activités liées à la production et à la commercialisation de l’électricité, tandis que la Sonatrel s’occupera du transport et de la distribution.

Ce changement est conforme aux dispositions réglementaires depuis la libéralisation intervenue dans secteur de l’électricité au Cameroun il y a une quinzaine d’années qui a vu la privatisation de l’ex entreprise de patrimoine, la Société nationale d’électricité du Cameroun (Sonel).

Chez les consommateurs, l’on espère l’amélioration des prestations, notamment la réduction des délestages pendant la période d’étiage.