camernews-transport

Transport de l’électricité: La Banque Mondiale accorde un crédit de financement de 202,3 milliards de FCFA pour moderniser le réseau électrique

Transport de l’électricité: La Banque Mondiale accorde un crédit de financement de 202,3 milliards de FCFA pour moderniser le réseau électrique

Le ministre de l’Économie, Louis Paul Motaze et la représente résidante  des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Elisabeth Huybens, ont signé l’accord de ce crédit mercredi à Yaoundé.

Le projet financé s’intitule: «remise à niveau des réseaux de transport de l’électricité et  l’appui à la réforme du secteur». D’après Elisabeth Huybens, l’objectif dudit projet est d’améliorer la capacité, l’efficacité et la fiabilité du réseau national d’électricité au Cameroun. Ce projet va aussi permettre le transit de l’énergie supplémentaire provenant des projets en cours de développement comme Memve’éle ou Nachtigal.

Selon le ministre de l’Économie, ce crédit va permettre le «renforcement des réseaux de transport radiaux des villes de Douala et de Yaoundé, d’une part, et le renforcement et stabilisation de trois réseaux de transport nationaux». Il s’agit un réseau de transport du Nord, du Sud, de L’Est et leurs intérêts interconnexions.

Ce financement de la Banque mondiale permettra de réhabiliter le réseau électrique camerounais. En effet, la vétusté des équipements de transport électrique fait perdre au Cameroun 30% de sa production. Or, apprend-on, le déficit énergétique du Cameroun est déjà d’environ 600 MW. Il pourra baisser à 400 MW avec l’entrée en service de certains barrages hydroélectriques en construction ou en cours d’achèvement. Notamment les barrages de Memve’ele, de Mekin (15 MW).

La SONATREL (Société nationale de Transport de l’électricité) est la principale bénéficiaire de ce financement. Elle fait de la préservation de l’outil de transport de l’énergie l’un de ses métiers majeurs. Il s’agit notamment d’assurer la continuité dans le temps de l’exploitation des outils en les préservant, de l’usure responsable de la perte en énergie, et des pannes pouvant entrainer l’interruption de la distribution.

Ses missions fondamentales sont d’assurer la qualité d’alimentation, la sûreté du système électrique et la performance économique. Cette gestion de la qualité d’alimentation implique de maîtriser au quotidien la circulation des flux électriques, les variations de production et de consommation (en se préparant notamment aux pointes). Il s’agit d’assurer la répartition de l’électricité sur le réseau, et veiller l’équilibre instantané entre l’offre et la demande.

camernews-transport

camernews-transport