Transport aérien: Camair-Co réalise 12,3 milliards FCFA de chiffre d’affaires au premier semestre 2018

C’est ce qui ressort des performances de la compagnie aérienne présentées par son top management le 18 juillet 2018 à Douala.

Les signaux sont au vert à la Cameroon airlines corporation (Camair-Co). Entre janvier et juin 2018, la compagnie nationale aérienne a réalisé 12,3 milliards FCFA de chiffre d’affaires à l’émission. Soit une augmentation de 142%. 7 milliards de plus que les 5,1 milliards FCFA réalisés à la même période en 2017. Des bons chiffres dopés par un trafic passagers de 157 000 passagers transportés en six mois, (67%)  contre 94 000 transportés dans la même période l’an dernier. Mais la plus grande performance est la productivité qui a réalisé 21,6 milliards FCFA , (208%) contre 7 milliards engrangés à la même période en 2017.

Ces performances relatives à l’ouverture de nouvelles lignes régionales, la qualité de service (75% des vols réguliers et plus de 60% des départs à l’heure) et la densification de la flotte (acquisition du Bombardier Q400 en mai 2018), ont permis de réduire le deficit de la compagnie de 68%, de -1,3 milliard FCFA au 30 juin 2018, contre -4,1 milliards FCFA sur la même période en 2017. Ces bons résultats sont néanmoins marqués par une chute importante des taux de remplissage des vols domestiques (54% contre 65% entre janvier et mai 2018) et régionaux (26% contre 31% depuis janvier) au cours du mois de juin 2018. Toutefois, “les perspectives sont plus prometteuses pendant les prochains mois”, a rassuré le directeur général de Camair-Co, soulignant que dans son plan d’exploitation, Camair-Co prévoit d’ouvrir d’autres dessertes, notamment Paris en France, Londres en Grande-Bretagne, Brazzaville au Congo et Bamako au Mali.

Ces nouvelles destinations, a affirmé Ernest Dikoum, viendront s’ajouter aux lignes ouvertes ces deux dernières années, notamment Ndjamena au Tchad, Libreville au Gabon, Bangui en Centrafrique, Cotonou au Bénin, Dakar au Sénégal, Abidjan en Côte d’Ivoire, Lagos au Nigeria. Pour renforcer son positionnement, Camair-Co entend tirer avantages de son concept d’exploitation de double hub (Yaoundé et Douala), qui lui offre le temps de liaison court, une flotte réduite et optimisée, le nivellement du flux des opérations, la déconcentration des aéroports principaux et le développement des aéroports secondaires. Cependant, plusieurs défis resstent à relever. Notamment la mise à niveau des équipements et le développement du capital humain du personnel. La formation et/ou recrutement de jeunes pilotes et techniciens est une priorité sur laquelle la compagnie s’est engagée pour faire tourner les moteurs de ses avions en plein régime.