camernews-hopital-laquintini-douala

Tragédie d’Eséka: La République Démocratique du Congo et la France compatissent avec le Cameroun

Tragédie d’Eséka: La République Démocratique du Congo et la France compatissent avec le Cameroun

Les représentations diplomatiques des deux pays basées dans la ville de Douala viennent d’offrir des consommables médicales pour la prise en charge des malades.

Deux semaines après l’accident de train survenu à Eséka le 21 octobre dernier, le Cameroun continue de recevoir des dons pour la prise en charge des victimes. Dans la capitale économique Douala, les représentations diplomatiques de la République Démocratique du Congo (RDC) et de la France viennent elles aussi de faire un don.

Le quotidien Le jour dans son édition du 7 novembre 2016 indique qu’en date du 2 novembre 2016, Joel Renou, Consul général de la France et ses collaborateurs se sont rendus au chevet des blessés à l’hôpital Laquintinie de la ville. Comme paquet la délégation française a offert des consommables médicales.

«Ce don a une valeur de solidarité. Une solidarité qui s’est manifestée de la part de nos compatriotes français qui résident à Douala et qui voulaient montrer la sympathie vis-à-vis des blessés qui sont accueillis ici. Je suis content que nos compatriotes se soient spontanément mobilisés pour venir en aide aux Camerounais blessés dans cet accident», a déclaré le Consul général de la France.

Le même jour, l’hôpital général de Douala a aussi reçu la visite du Consul honoraire de la République Démocratique du Congo accompagné de ses collaborateurs. Ici les victimes du drame d’Eséka ont reçu des produits d’entretien, du papier hygiénique, de l’alcool et des denrées alimentaires composées entre autres d’eau minérale, des boîtes de sardines, du lait. Le 3 novembre 2016 c’est à l’hôpital Laquintinie que la délégation de la RDC s’est rendue. Le jour précise que le Consul a profité de l’occasion pour demander à la communauté congolaise vivant à Douala de se mobiliser pour faire un don de sang.

camernews-hopital-laquintini-douala

camernews-hopital-laquintini-douala